Dans son nouveau processus d’admission, le CFJ valorisera les candidats créatifs et faisant preuve de réflexion.

Voilà une nouvelle qui devrait satisfaire plus d’un étudiant stressé : le Centre de formation des journalistes (CFJ) renonce à faire passer les épreuves écrites d’admissibilité aux candidats. Adieu, les QCM de culture générale !

Réflexion 1 – 0 Bachotage

« Chaque année, les meilleurs à l’écrit étaient les moins bons à l’oral », a expliqué à l’AEF Julie Joly, directrice du CFJ. La décision de supprimer les tests écrits a ainsi été prise « pour ne plus passer à côté des profils les plus créatifs ». 

Jusque-là, les candidats devaient remplir un QCM de connaissances d’actualité et de culture générale. Une pratique qui selon l’école relevait plus du bachotage que de la réflexion. « Ils pouvaient avoir la meilleure note possible, ils n’étaient pas journalistes. Ils n’avaient pas de recul sur l’actualité, ils ne se posaient pas de questions sur ce qu’ils lisaient, ne s’interrogeaient pas beaucoup sur le métier lui-même, étaient très peu conscients de l’engagement personnel que demande ce métier », a constaté Julie Joly. 

Le processus d’admission au CFJ va donc être révolutionné. « Aucune lettre de recommandation n’est demandée, pas plus que les bulletins scolaires antérieurs, précise l’école dans un communiqué de presse. Si les compétences et connaissances requises restent identiques (rigueur, culture générale, analyse, curiosité), la manière de les évaluée est totalement remaniée. »

Dès la rentrée 2018

Ces nouveaux examens concernent la rentrée 2018 et sont donc déjà mis en place, alors que les inscriptions sont ouvertes depuis le 8 janvier (jusqu’au 29 mars). A présent, les candidats doivent remplir un dossier d’admissibilité composé de 22 questions et le remettre avant le 16 avril. Parmi ces questions, on retrouve par exemple : 

  • Vous avez carte blanche pour dix minutes d'interview : qui choisissez-vous et pourquoi ?
  • Décrivez un endroit extraordinaire situé à moins de 10 kilomètres de chez vous
  • Y a-t-il une pratique qui vous heurte dans les médias ?
  • Citez une innovation récente qui marquera le journalisme

Des questions ouvertes, qui donnent donc plus d’importance aux compétences et à la réflexion qu’aux connaissances. « L’accent est mis, à l’écrit comme à l’oral, sur  la capacité des candidats à réfléchir sur l’actualité, sur eux-mêmes et à penser le métier en pleine mutation auquel ils se destinent », détaille le communiqué. 

S’ils sont admissibles, les candidats passeront des épreuves d’admission, entre le 26 mai et le 30 juin. Au programme de celles-ci : 

  • Entretien de motivation
  • Epreuve orale (actualité, culture générale et anglais)
  • Epreuve écrite (analyse de texte, français)
  • Un reportage à réalisé en une journée sur un sujet imposé

Augmentation des frais de scolarité

Ce nouvel examen coûtera plus cher à l’école (les QCM étaient auparavant corrigés par des ordinateurs) et les frais d’inscriptions s’élèveront cette année à 299 euros. Par ailleurs, les frais de scolarités vont fortement augmenter, passant de 4 960 à 6 790 euros par an (2 750 euros par an pour les boursiers), selon Le Monde. Julie Joly a expliqué que cette hausse est due à la perte de 90 % en dix ans du montant perçu par l’école via la taxe d’apprentissage.