MAJ du 02 décembre : Le projet d'arrêté concernant l'évolution de la filière DUT a été modifié par le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation et par le CNESER.

Le nom de Bachelor Universitaire de Technologie (BUT) n'ayant pas convaincu, il semblerait qu'il puisse être remplacé par celui de Licence Universitaire de Technologie (LUT).

Parmi les modifications apportées au texte d'origine : 

• La suppression de la référence à un taux de réussite de 70 % pour les bacheliers technologiques inscrits en BUT (bachelor universitaire de technologie) ;
• le calcul du taux de 50 % de bacheliers technologiques accueillis en BUT se fera sur l’ensemble des spécialités de l’IUT ;
• un passage réécrit sur les modalités de compensation des résultats en licence professionnelle ;
• des précisions sur la traduction à l’international des termes « licence professionnelle » et « bachelor universitaire de technologie » ;
•  la suppression de la mention de 75 % des activités de formation dirigées et encadrées en BUT.

C’est donc officiel : en 2021, la licence professionnelle en IUT (préparation d’un DUT), sera remplacée par un « Bachelor Universitaire de Technologie » ou (BUT), d'une durée de trois ans.

La création de ce dernier, annoncé comme étant un « parcours technologique de licence professionnelle », a été validée par l’Assemblée Générale des Directeurs d’IUT (ADIUT) en septembre dernier.
 

Le Bachelor Universitaire de Technologie, c'est quoi ?
 

Cette nouvelle formation (et son appellation) est donc exclusive aux IUT, et sera, comme le DUT avant lui, une formation sélective, et recrutera ses élèves selon ses capacités d'accueil.

Concernant les filières, l'Adiut a déclaré dans un communiqué « l’accueil d’au moins 50 % de bacheliers technologiques en première année d’IUT, et la réussite de tous les étudiants et plus particulièrement d’au moins 70 % des bacheliers technologiques ».

Les Bachelors universitaire de technologie seront définis par leurs 24 spécialités, les mêmes que le DUT.


Celles-ci feront office de mention, et s'appuieront sur les programme nationaux (2/3 cadrage national, 1/3 adaptation locale, sociale, et en fonction des étudiants).

Ces nouveautés s'inscrivent dans une réforme plus vaste, qui est celle de la voie professionnelle.
Les licences professionnelles délivrée par les université et les BTS devraient elles aussi connaître des changements dans les prochains mois.

Les volumes horaires du BUT s'organiseront comme ce qui suit : 

  • 2000h pour les spécialités secondaires
  • 1800h pour les spécialités tertiaires 
  • projets tutorés (600h)
  • stages (22 à 26 semaines)

Enfin, l’inscription sur Parcoursup en « Bachelor Universitaire de Technologie » (ou Licence Universitaire de Technologie) remplacera le DUT dès 2021.

Le DUT ne disparaît pas pour autant

A l'issue de deux années (sur trois donc) du Bachelor Universitaire de Technologie, l'élève qui souhaitera s'arrêter à ce niveau pourra obtenir son DUT (moyennant la validation des 120 premiers crédits ECTS).

Le DUT deviendra donc un diplôme intermédiaire, car la finalité de ce Bachelor reste sa validation du niveau licence, à bac +3.