Thomas Mathieu est un jeune diplômé de l'Ecole Atlantique de Commerce (EAC) qui, après un bachelor et un master, a fondé sa propre entreprise, baptisée "GuestApp". Retour sur son expérience.

Quelles sont les raisons pour lesquelles tu as opté pour un bachelor après le bac ?

Thomas Mathieu, jeune diplômé de l'Ecole Atlantique de Commerce (EAC) Thomas Mathieu, jeune diplômé de l'Ecole Atlantique de Commerce (EAC)
Thomas Mathieu, jeune diplômé de l'EAC

"Je voulais être opérationnel tout de suite, en étant dans la pratique. Pour ce faire, j'ai recherché toutes les formations possibles, en me rendant sur plusieurs salons-étudiant et en rencontrant les responsables de différentes écoles. J'avais en plus l'objectif de faire ensuite un master, que j'ai finalement fait à Sciences Com, car j'aime la communication."

Les classements ont-ils influencé ton choix ?

"Cela commence à dater un peu, mais je pense que j'avais regardé les classements, au moment de faire mon choix. L'Ecole Atlantique de Commerce est souvent bien classée dans les palmarès. Mais, personnellement, ce sont surtout les rencontres et le programme proposé - cours, stages, modules... - qui m'ont décidé."

Y a-t-il d'autres critères qui ont fait la différence dans la prise de ta décision ?

"Aller sur les salons et discuter permet de voir si le programme et l'école collent avec nos envies. Il faut aussi vérifier que le diplôme soit reconnu, tant pour le faire valoir sur le marché du travail que pour poursuivre ses études. Il est également nécessaire que l'école ait des liens avec le monde de l'entreprise, et permette de se forger une expérience professionnelle."

Quels sont, selon toi, les points forts et, a contrario, les points faibles de ce diplôme ?

"Le point fort principal du bachelor, c'est qu'il prépare bien au monde de l'entreprise. Par exemple, nous devions réaliser un stage en première, en deuxième année et en troisième année. Cela permet d'acquérir des connaissances sur le monde de l'entreprise.

Ensuite, un autre aspect appréciable est que l'on peut se faire son propre diplôme, en choisissant certains modules. Enfin, Audencia est une marque reconnue. Quand je cherchais un emploi, je le précisais bien.

A présent que j'ai monté mon entreprise, je le précise toujours aux partenaires. Par ailleurs, je ne vois pas tellement de points faibles pour ce diplôme, car mes trois années de bachelor se sont vraiment très bien passés pour moi."

Quelles sont les améliorations possibles qui pourraient être apportées à la formation ?

"En première année, lors de ma première recherche de stage, j'aurai aimé un peu plus de soutien. Ce premier stage doit en effet se dérouler à l'étranger : c'est beaucoup de nouveautés pour un étudiant en première année ! Mais il me semble que cela a changé depuis..."