Les grandes écoles de commerce ouvrent de plus en plus leurs portes aux étudiants qui ne sont pas passés par la case classe prépa. Si vous possédez un bac+2 et que le management vous intéresse, n'hésitez pas à préparer le concours sur titre afin d'accéder à un établissement de management réputé !

Vous n'avez pas pu intégrer une classe préparatoire ? Vous vous êtes déjà engagés dans des études supérieures, mais vous aimeriez bien vous réorienter vers une grande école de commerce ? Pas de panique, c'est tout à fait possible ! En effet, de plus en plus d'établissements de management ouvrent leurs portes aux étudiants qui détiennent au moins un bac+2. Et ce, quelle que soit la filière ! Ainsi, si vous êtes titulaire d'un BTS, d'un DUT ou d'une deuxième année de licence, vous pouvez prétendre à l'intégration en école de commerce. Les BTS et les DUT sont d'ailleurs tout particulièrement appréciés par les établissements de management, en témoigne une forte représentation de ces profils parmi les candidats retenus.

Aujourd'hui, cette voie d'accès est même majoritaire puisque, toutes les grandes écoles confondues (de commerce et d'ingénieurs), deux étudiants sur trois intègrent un tel cursus par des admissions parallèles, également appelées admissions directes ou sur titre. Encore mieux : concernant les seules écoles de commerce, plus d'un étudiant sur trois n'a pas suivi de classe préparatoire !

Un concours adapté

Logiquement, le concours d'entrée par admission parallèle est bien différent de celui que présentent les élèves issus de classe prépa. Considéré comme étant moins difficile, il se déroule en deux temps : des épreuves écrites, tout d'abord, censées évaluées les capacités des candidats (esprit de synthèse, logique, expression écrite, langue vivante...), et des épreuves orales, qui s'effectuent dans chaque école.

Pour faciliter la présentation des concours, des "banques d'épreuves" existent, rassemblant plusieurs établissements. La banque Passerelle regroupe ainsi 12 écoles de commerce (EDC Paris Business School, EM Normandie, EM Strasbourg, ESC Dijon, ESC Grenoble, ESC La Rochelle, ESC Montpellier, ESC Pau, ESC Rennes School of Business, ESC Troyes, Novancia Business School Paris et Télécom Ecole de Management), et le concours Tremplin rassemble 3 écoles (ICN Business School, KEDGE Business School et NEOMA Business School).

Enfin, le Concours admission directe (CAD), particulièrement sélectif, permet aux diplômés de niveau bac+3 ou bac+4 d'intégrer HEC et l'ESCP Europe, tandis que les Talent Days de France Business School ouvrent la possibilité d'accéder l'un des sept campus français de l'école de commerce (Amiens, Brest, Clermont-Ferrand, Orléans, Poitiers, Tours et Vannes).

Comme bien souvent dans le cas des concours, la participation aux épreuves de sélection est payante. En école de commerce, le tarif s'élève ainsi à environ 300 € pour Passerelle et Tremplin, et à 150 € pour le CAD. Sachez également que certains établissements de management ont choisi de ne pas intégrer de banque d'épreuves, et proposent ainsi leur propre épreuve de sélection. C'est, par exemple, le cas de Skema Business School, l'Inseec Bordeaux-Paris, l'ISC Paris ou encore de Toulouse Business School.

Une bonne préparation nécessaire

Si le concours d'entrée sur titre est, a priori, moins exigeant que celui auquel se confrontent les élèves passés par une prépa, il requiert néanmoins une bonne préparation. "Certains étudiants se présentent la fleur au fusil. Or, le concours demande de l'entraînement. Pour cela, il existe beaucoup d'annales et des tests", souligne Françoise Farouz, consultante associée du cabinet de recrutement JPSC Executive Match, qui accompagne également les jeunes dans leur choix d'orientation.

En effet, en vous rendant sur différents sites internet des concours ou des procédures d'admission, vous trouverez sans difficulté les annales des années précédentes. Ne négligez surtout pas ce travail car il vous permettra de découvrir le type de connaissances requises, et de vous habituer à ces épreuves.

Les 12 écoles réunies au sein de Passerelle proposent même des journées de présentation et d'entraînement aux concours, ainsi que toute une batterie de tests, que ce soit d'aptitude, d'anglais... En outre, le site internet de la banque d'épreuves comprend aussi de nombreuses fiches pratiques et annales sur les différentes épreuves du concours.

La possibilité du stage intensif

Si vous souhaitez maximiser vos chances de réussite, vous pouvez également opter pour un stage de préparation intensif, dispensé par un organisme privé, pendant vos vacances scolaires ou tout au long de l'année. Parmi les structures qui proposent de tels services, on retrouve, par exemple, le CPESUP Grandes Ecoles (Centre de préparation aux épreuves écrites), l'IPESUP (Institut privé de préparation aux études supérieures) ou encore l'Institut privé de préparation aux concours PGE-PGO (Prépa Grandes Ecoles - Prépa Grand Oral).

Attention toutefois : si vous souhaitez intégrer une grande école de commerce, la voie royale et la plus formatrice reste la classe prépa. Si vous avez les capacités d'y entrer, n'optez pas pour la "facilité" d'une admission parallèle. "La classe prépa est le dernier endroit où l'on apprend à travailler. Si l'élève a les qualités, il doit la privilégier", confie ainsi Françoise Farouz.