Les diplômés des instituts universitaires de technologie (IUT) sont particulièrement recherchés sur le marché du travail, notamment dans le secteur industriel. Comment intégrer ces formations qui attirent de plus en plus de jeunes ?

Les établissements qui délivrent des diplômes universitaires techniques comme les DUT, les licences pro ou les masters sont très prisés. La demande de places au sein des IUT (Institut Universitaire de Technologie) est donc largement supérieure à l'offre, d'où une importante sélection à l'entrée.

DUT : un bon dossier en terminale est indispensable

Pour les bacheliers ou les étudiants en réorientation, l'entrée en première année dans un IUT, se fait de manière centralisée, via la procédure Admission Post Bac (APB). Pour ces DUT, en deux ans, le recrutement s'effectue sur les notes de première, mais également du premier trimestre de terminale. Mieux vaut donc témoigner d'un bon dossier avant de postuler dans l'un des 113 établissements proposant ce type de formation. Et pour cause, en 2013/2014, près de 51 000 étudiants se sont inscrits en DUT, mais le nombre de places disponibles était bien moindre.

Après avoir candidaté via APB, il convient d'envoyer son dossier au format papier ou électronique à l'établissement visé. Il doit donc comprendre les relevés de notes de classe de première et les deux premiers de terminale ainsi que les notes obtenues aux épreuves anticipées du baccalauréat.

« Parfois, une lettre de motivation est même demandée, ce qui n'est jamais le cas pour une licence ordinaire. D'une manière générale, l'entrée dans un IUT est plus difficile que pour un BTS, car l'exigence est supérieure », résume Jacques Lévi, conseiller au Centre d'Information et de Documentation Jeunesse (CIDJ).

Puis, les responsables de la formation choisie étudieront les candidatures, en s'assurant que le niveau des élèves dans certaines matières correspond aux attentes, sans oublier la motivation affichée, et les projets d'études et professionnels. Certaines filières, très demandées, font en plus passer un entretien de motivation précédé de tests d'aptitudes.

A noter  que certains DUT sont accessibles en alternance. Pour postuler à ces cursus tout aussi prisés, il est possible d'anticiper et chercher en parallèle une entreprise d'accueil, ce qui peut jouer au moment du choix des candidats.

Se former à l'IUT de bac +3 à bac +5

Le DUT n'est pas le seul diplôme qu'il est possible de préparer au sein d'un institut universitaire de technologie. Nombreux sont ceux qui proposent également des licences professionnelles voire des masters, dans tous les domaines d'activités. Ces derniers répondent à un désir de poursuites d'études de plus en plus observés chez les étudiants, qui souhaitent entrer sur le marché du travail avec des diplômes de niveau supérieur.

Et pour postuler à ces formations en un an (licence pro, master 1) ou deux ans (master), les démarches diffèrent selon les établissements. Il convient donc de s'informer auprès de ces derniers, soit sur leurs sites, soit en les contactant directement ou en rencontrant les responsables ou les enseignants lors de salon d'orientation.

Généralement, les licences professionnelles (regroupées en huit grands domaines) sont ouvertes aux diplômés de niveau bac +2 : DUT, BTS, L2. L'admission se fait sur candidature, les places étant également réduites.

En master, recherche ou professionnel, les admissions se font à niveau bac +3, sur dossier.

De nombreuses possibilités sont donc envisageables en IUT, que ce soit à la sortie du baccalauréat ou en poursuite d'études.

Dernière mise à jour : 5 juin 2015