Diplômés d’un BTS, d’un DUT ou d’une licence professionnelle, ces jeunes ont fait le choix d’études courtes avant de s’insérer dans la vie professionnelle. Mais quelles sont leurs aspérités ?

Selon une étude du cabinet d’études et de conseil Universum, les étudiants en bac+2/3 ont des ambitions plutôt éloignées de ceux inscrits en écoles de commerce ou d’ingénieur (bac+3/4). Spécialiste des études sur les étudiants en écoles de commerce et d’ingénieurs, c’est la première fois que cet organisme s’intéresse à ce panel d’étudiants.

Le bien-être avant tout

« Les bac +2/3 sont moins carriéristes que les élèves qui préparent un master et s’attachent d’avantage aux critères de bien-être des collaborateurs », relatent les auteurs de l’étude. En effet, le critère le plus attractif sur le plan professionnel pour les étudiants en BTS, DUT ou licence pro est une ambiance de travail agréable (pour 59 % d’entre eux). Un critère encore plus important après quelques années d’expérience (choisi par 62 % des profils « expérimentés »)

Le respect des employés est aussi un critère important, puisqu’il arrive 5e chez les étudiants (45 % y sont sensibles) et 2e chez les expérimentés (50 %). Ce n’est donc pas surprenant de savoir que ces étudiants privilégient pour leurs carrières de petites structures : 48 % veulent un premier emploi dans une micro ou petite entreprise (moins de 100 salariés) contre 18 % des étudiants en école de commerce ou d’ingénieurs.

Carrière stable en PME

Mais dans quels secteurs souhaitent-ils aller ? Selon l’étude, les étudiants de ces formations sont principalement attirés par le monde des médias et de la communication (19,2 %), avant les arts et divertissements (14,7 %) et le tourisme et restauration (13,7 %).  On note là-aussi une différence avec les étudiants d’écoles de commerce, qui aspirent plutôt à des carrières dans le conseil en stratégie, l’aéronautique ou la mode et le luxe. 

Chez les expérimentés, on apprend que le taux de satisfaction moyen de l’emploi occupé est de 6,2 sur 10, et seuls 13 % recommanderaient leur employeur. Si cette satisfaction est moindre que chez les bac+5 (6,8/10 et 20 % de recommandation), les bac+2/3 sont pourtant moins nombreux à vouloir changer d’employeur (35 % contre 40 %). 

L’attrait des compagnies internationales

« Les bac+2/3 aspirent à une situation et un emploi stables contrairement aux bac+5 qui sont plus dans le challenge professionnel et la construction de leur carrière et chercheront plus facilement à changer d’employeur pour gravir les échelons », expliquent les auteurs. 

Mais malgré cette envie de proximité et de bien-être au travail, les étudiants en BTS, DUT et Licence pro sont aussi attirés par de grandes entreprises internationales. Dans le top 10 des sociétés qui les font le plus rêver, on retrouve en effet Disney, Airbus, Coca-Cola ou encore Ikéa. 

*Enquête réalisée entre octobre 2016 et mai 2017 auprès de 2096 étudiants (âge moyen 21 ans) et 6004 expérimentés (âge moyen 34 ans) de France issus des formations DUT, BTS et licences professionnelles.