L'immobilier fait face à une sévère crise. Le secteur a perdu plusieurs milliers d'emplois ces dernières années. En parallèle, les métiers de l'immobilier se sont considérablement professionnalisés, provoquant une inadéquation entre l'offre et la demande. Toutefois, l'élévation de la moyenne d'âge des salariés laisse augurer de belles opportunités dans les années à venir, notamment pour les profils formés en alternance.

Depuis quelques années, le besoin en compétences s'est élargi dans l'immobilier. Il est aujourd'hui de bon ton, lorsque l'on aspire à évoluer dans ce secteur d'activité, de posséder un certain nombre de connaissances et d'expertises dans des domaines aussi variés que le droit, la fiscalité ou encore l'environnement.

"C'est un métier où il faut constamment se former et mettre à jour ses connaissances pour répondre non seulement aux besoins du législateur, mais également à ceux des clients, qui sont de plus en plus en demande de conseils et d'accompagnement. Ce métier est un véritable carrefour pluridisciplinaire qui implique aussi de savoir faire preuve d'altruisme. Ce n'est pas rien d'être un professionnel de l'immobilier", insiste Thierry Cheminant, directeur pédagogique de la Fédération nationale de l'immobilier (Fnaim).

L'alternance, un sésame pour être opérationnel

Bien que les niveaux d'études augmentent, le renouvellement des générations prédit, néanmoins, de beaux jours dans le secteur de l'immobilier. "La formation en alternance, c'est le model pédagogique idéal. Cela permet de former le jeune au regard des besoins, mais aussi de la culture de l'entreprise", explique Thierry Cheminant.

À l'heure de la professionnalisation, le secteur réclame en effet des jeunes motivés et opérationnels rapidement. "L'alternance offre l'opportunité de confronter très tôt les étudiants aux réalités du métier. Six mois après avoir débuté sa formation, un jeune en alternance est déjà complètement opérationnel", précise le directeur pédagogique de la FNAIM.

Mais quelles sont les qualités que doit posséder un étudiant désireux de se former en alternance ? L'endurance et la persévérance semblent être les maîtres-mots. Car l'alternance est académiquement une formation compliquée. Elle implique notamment, pour l'étudiant, un rythme de travail soutenu et la nécessité de s'adapter à un planning alliant travail en entreprise et formation à l'école. Mais cette formule paie, car les profils passés par ces cursus sont aujourd'hui de plus en plus recherchés sur le marché de l'emploi !

Un emploi, une fois le diplôme en poche

Aujourd'hui, le secteur immobilier rassemble quelque 200 000 salariés. Près de 3 000 jeunes sont formés en alternance, et plus de 4 000 postes sont créés chaque année, à destination des jeunes diplômés issus de bac+2. En théorie, les jeunes n'ont donc aucune difficulté à trouver un job en sortant de leur formation.

Côté salaire, l'affaire est plutôt belle également puisqu'un débutant issu d'un BTS Professions immobilières réalisé en alternance, par exemple, commence avec une rémunération nette de l'ordre de 24 000 euros par an. Et la marge de progression est relativement importante.

L'alternance, un véritable tremplin

Diplômé en juin dernier d'un BTS Professions immobilières, Camille Ravoire a intégré l'agence dans laquelle il a effectué son alternance. Aujourd'hui manager associé de l'agence immobilière Century 21 de Gap (Hautes-Alpes), il est en mesure de certifier combien la formation en alternance est professionnalisante, particulièrement dans le secteur de l'immobilier.

"L'alternance est un véritable tremplin. Ce que j'ai vécu tout au long de ma formation est une belle expérience professionnelle, mais aussi humaine. Aujourd'hui, nombreux sont les employeurs qui donnent leur chance aux jeunes. Il faut saisir ces opportunités", souligne le jeune homme, qui a gravi les échelons doucement, mais sûrement.

C'est en effet au cours de son BTS en alternance que le directeur de son agence lui a proposé de devenir manager associé. "C'était une belle surprise, car j'ai été embauché avant l'heure, et ma rémunération a augmenté relativement rapidement !"