La grande école de commerce française et le groupe américain se sont associés pour proposer aux étudiants en MBA un cursus spécialisé dans le big data. Les étudiants suivront 40 heures de formation avant la généralisation, à terme, de cours relatifs au big data dans le programme grande école de HEC Paris.

55 étudiants sur les quelque 200 que compte le MBA d'HEC s'apprêtent à suivre le programme "Big Data et Business Analytics", né du partenariat entre HEC et IBM. Pendant 40 heures, les étudiants bénéficieront de cours sur ce nouvel enjeu.

Et le groupe américain n'y est pas allé de main morte pour ce partenariat, puisque l'entreprise "met à la disposition de HEC Paris ses ingénieurs et data scientists, ses logiciels et son savoir-faire en matière de big data, ainsi que des supports de cours associés", rapporte un communiqué de la grande école de commerce et de management.

Analyse et anticipation

Les étudiants participant à ce programme pourront améliorer leurs capacités dans de multiples domaines. Ils pourront, par exemple, comprendre et prévoir les tendances d'achats des consommateurs, collecter et analyser les données des concurrents, aider les responsables de marques à mesurer l'influence de leurs campagnes marketing,...

Ils seront surtout à même de comprendre et traiter les milliards de données accumulées par les entreprises au fur et à mesure, pour en tirer quelque chose d'économiquement intéressant.

"Aujourd'hui, les compétences analytiques sont de plus en plus recherchées parce que les entreprises font face à des volumes de données en croissance exponentielle. Ces données pléthoriques restent très largement sous-exploitées", note l'école, qui précise que "chaque jour, nous générons 2,5 trillions d'octets de données".

Un manque cruel d'experts en la matière

"Aujourd'hui, les compétences analytiques sont de plus en plus recherchées parce que les entreprises font face à des volumes de données en croissance exponentielle", indique encore HEC. Et, de ce fait, ce sont près de 4 millions d'emplois qui devraient être créés d'ici à deux ans...

Mais les experts se font rares, et les data scientits sont particulièrement prisés. Car il n'existe en outre que peu de formations sur lesquelles peuvent se baser les entreprises pour recruter. Mais peu à peu, de plus en plus de cursus diversifiés, et notamment en écoles de commerce, voient le jour.