L'"affaire" de la fuite d'un des sujets de l'épreuve de mathématiques du bac S se développe au fil d'une série de rebondissements. Les enquêteurs de la Brigade de répression de la délinquance contre la personne sont en effet parvenus à remonter une partie du cheminement de la photographie du sujet qui s'était retrouvée sur un forum de jeux vidéo la veille de l'épreuve. Le sujet aurait pu être consulté et photographié à l'imprimerie, selon le site Lci-Tf1.

Quatre personnes en garde à vue

En tout, quatre suspects étaient passés vendredi midi, le 24 juin, en garde à vue pour être interrogés sur l'affaire, selon le journal Le Parisien. Il s'agirait de deux frères frère âgés de 21 et 25 ans dont l'aîné aurait reconnu avoir mis en ligne la photographie du sujet, d'un jeune homme de 21 ans qui la leurs aurait donnés, ainsi qu'une quatrième personne, présentée comme le "cerveau" présumé de l'affaire. Selon le site Lci-Tf1 cette quatrième personne aurait "transmis par MMS les données de l'exercice qui a fuité". Le plus jeune des deux frères aurait été relâché.

L'enquête a été ouverte après une plainte déposée mercredi par le ministre de l'éducation nationale pour "fraude aux examens" et "recel et abus de confiance". Les suspects "risquent trois ans de prison et 9 000 euros d'amende", précise Le Parisien.

L'annulation de l'exercice ne fait pas l'unanimité

Luc Chatel a demandé aux jurys de porter cette année une attention particulière "aux candidats dont la moyenne générale est à 1 point [d'un] seuil décisif et "que soit particulièrement considéré tout écart manifeste entre la note obtenue à l'épreuve de mathématiques et le niveau des candidats tel qu'il est attesté par leur livret scolaire".

Le ministre a également pris la décision d'annuler seulement l'exercice incriminé, et de noter l'épreuve sur les trois autres exercices (La copie sera notée sur 20 et l'exercice 2 sera noté sur 6 points; l'exercice 3 sur 9 points et l'exercice 4 sur 5 points).

Ce dernier choix ne fait néanmoins pas l'unanimité et a été contesté par deux organisations de parents d'élèves et deux syndicats lycéens (PEEP, FCPE, UNL et Fidl). Ceux-ci demandent que l'exercice N°1 soit pris en compte, soit en étant corrigé, soit en octroyant les 4 points initiaux de cet exercice à tous les candidats.

D'autres soupçons de fraudes

Dernier rebondissement : la radio Rtl révélait le 23 juin que des lycéens passant le bac S auraient également reçus en avant première certains sujets de physique chimie et d'anglais. Le ministre a par la suite déclaré au micro de la radio qu'il avait "décidé de lancer une enquête administrative […] concernant les autres rumeurs de fraudes au baccalauréat". Quelles que soient les enseignements de cette enquête, ce dernier élément devrait conforter les nombreuses voix qui se sont élevées pour appeler à une réforme du baccalauréat.

>> En savoir plus :
- Bac 2011 : L'année des bugs
- Fuite au bac S : les candidats ne repasseront pas l'épreuve
- Des soupçons de triche sur une épreuve du bac S