Les 1 100 candidats à l'examen d'éducateur spécialisés ne sont pas encore tout à fait en vacances... Ils vont en effet devoir repasser une épreuve, une partie des étudiants ayant eu connaissance et traité le sujet avant l'examen.

Le 23 mai, à la Maison des examens à Arcueil (Val-de-Marne), plus d'un millier d'étudiants franciliens ont planché sur une épreuve comptant pour le diplôme d'éducateur spécialisé. Mais le Service inter-académique des examens et concours (Siec) vient de décider d'annuler cette épreuve et de la reporter au 18 juin. Et pour cause : le sujet a été divulgué avant l'épreuve...

Une fuite vite découverte

Le sujet proposé cette année à cette épreuve écrite, "Les dynamiques institutionnelles", avait en effet déjà été étudié par des candidats ces derniers mois, lors d'un entrainement en cours. En effet, certains enseignants sont invités par le Siec à leur fournir des énoncés de sujets inédits, qui peuvent être soumis aux candidats lors de l'examen.

Ensuite, ils s'engagent, par écrit, à ne pas traiter ces propositions en cours avec leurs élèves. Sauf que, cette année, un professeur n'a pas respecté son engagement, et a entrainé sa classe sur le même sujet qu'il a adressé au Siec, et qui a été retenu pour l'examen.

Une enquête et une pétition

Pour élucider les causes de la fuite, une enquête a été ouverte pour déterminer s'il était question de triche ou d'une simple erreur d'organisation. En tout cas, ce report d'examen ne fait pas les affaires de nombreux candidats : certains avaient prévu de partir en vacances ou de travailler. Une pétition a ainsi été lancée pour annuler le report de l'examen : plus de 600 signatures ont été recueillies, mais la demande a peu de chances d'aboutir.