Quelle méthodologie adopter pour rédiger une dissertation lors de l'épreuve anticipée du bac de français ? Après vous avoir expliqué les différentes étapes de préparation, Orientations vous livre des conseils pour la rédaction.

Si vous choisissez la dissertation lors de l'épreuve anticipée du bac de français en classe de première, vous devrez connaître la méthodologie pour obtenir la meilleure note possible. Après avoir abordé les conseils de préparation de la dissertation, Orientations vous explique les différentes étapes de la rédaction.

Rédiger sa dissertation

Vous avez lu plusieurs fois le sujet, préparé vos arguments, établi votre plan détaillé. L'heure est maintenant venue de rédiger toute votre argumentation. Il est très important de soigner l'introduction et la conclusion. Rédigez-les donc sur un brouillon afin de pouvoir reprendre, reformuler, perfectionner à votre guise.

Le reste de la dissertation pourra être écrit directement au propre, afin de ne pas perdre du temps par la suite à tout réécrire. Tout doit être entièrement rédigé. Il est conseillé d'éviter les phrases à rallonge et d'utiliser les abréviations. Un style clair et concis est recommandé.

L'introduction : à rédiger avec soin

Débutez l'introduction par une phrase d'ouverture, une accroche qui lance la lecture. Ces premiers mots doivent introduire le sujet en rappelant le contexte littéraire.

Citez ensuite la problématique. Si elle est trop longue ou peu explicite dans l'intitulé du sujet, vous pouvez reformuler. Sinon, vous pouvez la recopier intégralement. Ensuite, vous pouvez annoncer de manière claire et concise le plan que vous suivrez tout au long de votre argumentation.

Le développement : une argumentation claire

Chacune des parties du développement devra être composée de plusieurs sous-parties qui, dans l'idéal, doivent développer un argument. Ce dernier doit être clairement spécifié dès le départ.

Vous devez ensuite l'expliquer et montrer en quoi il s'inscrit dans la problématique générale. Pour chaque argument, vous devrez au moins donner un exemple. Celui-ci devra renvoyer à un auteur, un événement, une œuvre ou un mouvement. N'hésitez pas à bien développer les exemples, c'est grâce à eux que votre développement sera clair et argumenté.

Entre chaque grande partie, il est nécessaire d'utiliser une phrase de transition. Celle-ci vous permettra de lier les différentes parties de votre argumentation entre elles. « Surtout, il faut bien relire chaque paragraphe, chaque partie et vérifier qu'on ne s'éloigne pas du sujet, prévient Nadia Ettayeb. Il convient également d'aérer la copie avec une typographie qui correspond aux articulations de la pensée », ajoute-t-elle.

Conclusion : finir sur une bonne note

L'objectif de la conclusion est de mettre fin à votre argumentation. Vous devez donc répondre aux différentes questions que posait la problématique. Vous allez donc faire le bilan de la réflexion qui a été la vôtre sur l'ensemble du développement.

Puis, vous devez inviter le correcteur à aller plus loin en trouvant une ouverture. Il est important d'élargir la réflexion, d'ouvrir une nouvelle piste, de donner une nouvelle orientation au débat. Ces dernières phrases sont à rédiger avec le plus grand soin. Vous devez laisser votre correcteur sur une bonne impression afin de vous donner toutes les chances d'obtenir la meilleure des notes.