Ces chiffres font effet de bonne nouvelle pour le gouvernement : le chômage en enregistré, en mars 2016, sa plus forte baisse depuis... septembre 2000 !

La courbe du chômage se cherche. Après la forte augmentation du mois de février, c'est une baisse de 60 000 demandeurs d'emploi en catégorie A (sans aucune activité) qui a été enregistrée en mars. Cette baisse d'1,7 % (la plus forte du quinquennat de François Hollande) établit le nombre d'inscrits en catégorie A à 3,531 millions.

Le chômage des jeunes continue de baisser

Ces résultats peuvent s'expliquer par l'augmentation du nombre de demandeurs d'emploi ayant exercé une activité réduite. Une hausse de 2 % chez ceux ayant travaillé moins de 78  heures (catégorie B), et de 3,2 % pour ceux ayant travaillé plus de 78 heures (catégorie C). Le total des trois catégories A, B et C donne un chiffre en légère baisse : 8 700 personnes de moins, soit -0,2 %. Le constat inverse avait été observé les mois précédents, avec des demandeurs d'emploi de catégories B et C passés en catégorie A.

Lire aussi Forte hausse du chômage en février

S'il est délicat de tirer des conclusions sur les statistiques d'un mois seulement, deux autres statistiques peuvent toutefois donner le sourire à la ministre du travail Myriam El Khomri. D'abord, le chômage chez les moins de 25 ans, qui continue de baisser : -1,7 % en mars 2016 et -6,4 % sur un an. Et le chômage de longue durée, qui semble enfin cesser de grimper : pour la première fois depuis longtemps, le nombre d'inscrits depuis au moins un an est resté stable.