Neuf jours, une cinquantaine de présentations dans des showrooms, une centaine de défilés... Du 24 septembre au 2 octobre 2013, la Fashion Week s'installe à Paris. L'occasion pour Orientations de vous présenter le métier de styliste !

Fashion Week Fashion Week
La Fashion Week vient de commencer !

La Fashion Week, ce n'est que deux fois par an : une pour la saison automne-hiver, et une autre pour le printemps-été. A chaque fois, c'est la semaine décisive pour le monde de la mode. En effet, il faudra déterminer quelles seront les couleurs et les formes tendances !

Contrairement aux défilés new-yorkais organisés sous des tentes, en plein cœur de Manhattan, la semaine de la Haute-Couture à Paris se déroule dans des lieux prestigieux de la capitale : du lycée Henri IV au Pavillon Chambon, en passant par les plus grands hôtels de luxe et autres établissements de renom qui se métamorphosent, le temps d'une présentation, en véritables temples de la mode.

Ces lieux n'ont, bien entendu, pas été choisis au hasard... Le prestige et l'histoire de ces établissements participent en effet à la qualité des défilés, et donc à l'image que se fera le public des créations !

Le métier de styliste

S'il y a bien un rendez-vous à ne pas manquer quand on est styliste, c'est la Fashion Week ! Nomade, elle va de New York à Rome, en passant par Paris. Et justement, c'est en ce moment ! Durant neuf jours, les stylistes les plus talentueux vont venir présenter leurs créations aux journalistes et à quelques invités chanceux.

Mais, en-dehors des défilés, le métier de styliste est un travail qui requiert passion et ténacité... Cela va sans dire, pour un styliste débutant - et même confirmé -, avoir un bon look est indispensable. Outre les créations, c'est aussi l'image de l'artiste qu'il faut vendre... Pour cela, il faut être créatif et passionné. Mais il est également nécessaire de détenir de nombreuses compétences techniques : sens des couleurs, des tissus, des impressions...

Selon le domaine où il exerce, un styliste ne travaille pas de la même façon. En effet, dans la haute couture, par exemple, la création et le talent priment alors que, dans le prêt-à-porter, ce sont plutôt les matières et les couleurs qui constituent la majeure partie de son travail. Malgré tout, un bon styliste doit impérativement se tenir au courant des nouvelles tendances, et il doit également savoir prendre des risques pour innover sans arrêt !

La formation de styliste

Généralement, il faut au moins avoir trois années d'études derrière soi pour commencer une carrière dans le stylisme. De nombreuses écoles - non reconnues par l'Etat - proposent des diplômes dans le domaine. Le tout est de savoir choisir celle dans laquelle vous pourrez évoluer et progresser à votre rythme !

Quoi qu'il en soit, comme dans tous les métiers du milieu artistique, le talent ne suffit pas pour réussir : il faut également se constituer un carnet d'adresses bien rempli et accumuler les expériences, au travers de stages, par exemple.

Le salaire styliste

La rémunération d'un styliste en début de carrière atteint environ 1 500 euros, mais elle peut très rapidement évoluer.