La psychologie et la sociologie sont des disciplines que vous pouvez étudier à l'université. Orientations fait le point sur les cursus envisageables.

L'université propose des formations pour tout type de disciplines. Pour la psychologie et la sociologie, de la famille des sciences humaines, les établissements universitaires vous préparent aux diplômes de la licence au doctorat, en passant par le master.

Psychologie

La filière « psychologie » ouvre sur un éventail important de sous-disciplines :

  • « psychologie clinique et psychopathologie »,
  • « psychologie sociale »,
  • « psychologie du développement »,
  • « psychologie cognitive »,
  • « neuropsychologie ».

Elle permet également l'étude de disciplines connexes : biologie et physiologie du système nerveux, statistiques... Enfin, elle autorise toute spécialisation dès la troisième année.

Où poursuivre ?

Vous pouvez débuter par une licence « psychologie ». Après avoir obtenu votre L2, vous pouvez vous orienter vers une licence professionnelle « métiers de l'insertion et de l'accompagnement social, parcours aide à l'insertion professionnelle » ou « intervention sociale spécialité animation professionnelle, coordination et développement de projets pour l'action sociale, culturelle et socioculturelle ».

Votre licence en poche, cap sur les concours de la fonction publique de catégorie A, notamment celui de conseiller d'orientation-psychologue.

Autre option qui s'offre à vous : un master « psychologie de l'orientation et de l'insertion », « psychologie sociale de l'environnement », « psychanalyse et psychologie clinique » ou « psychologie sociale du travail et des organisations ».

Perspectives de carrière

Après un master, vous pourrez devenir psychologue salarié dans un établissement public ou privé qui relèvent des secteurs de la santé, du travail et/ou de l'éducation... L'exercice en cabinet libéral est possible mais requiert davantage d'expérience et de maturité.

Sociologie

La sociologie n'exige pas seulement un goût pour la théorie et une bonne expression écrite. Elle requiert également un esprit scientifique, car cette discipline s'attache à analyser les faits sociaux. Elle englobe aussi les facteurs qui régissent les relations humaines à travers des enquêtes de terrain, des statistiques et des sondages... Bref, mieux vaut être à l'aise avec les chiffres.

Où poursuivre ?

Vous pouvez commencer par une licence « sociologie », ou « sociologie parcours sociologie, anthropologie-ethnologie ».

Les titulaires d'une L2 ont la possibilité de préparer une licence professionnelle en « formation de l'encadrement », « métiers du développement social urbain » ou encore « intervention sociale spécialité agent de développement local ».

Pour aller plus loin, les masters « sociologie » ou « sociologie et anthropologie » vous permettront de développer vos connaissances en la matière et de faire aboutir votre projet professionnel.

Après un master 1, vous pouvez également préparer les concours de l'enseignement et tenter de passer le CAPES (qui permet d'enseigner en collège et lycée) ou encore l'agrégation de sciences économiques et sociales.

Perspectives de carrière

La filière « sociologie » conduit en premier lieu à l'enseignement mais d'autres perspectives professionnelles sont également à envisager en fonction de la spécialisation validée. Avec un master en sociologie du travail, vous exercerez par exemple dans un département ressources humaines, dans un institut de sondage ou encore comme consultant dans un cabinet-conseil.

Vous pourrez aussi prétendre à des postes de sociologue, d'ethnologue, d'anthropologue, de chercheur ou encore de directeur de laboratoire.

Dernière mise à jour :