Alors que les métiers du secteur médical et paramédical séduisent toujours autant (le diplôme d’Etat Infirmier était, pour cette année 2019, la filière la plus demandée sur Parcoursup, quand la PACES est arrivée à la troisième place), les études de santé sont en pleine réforme.

Les changements s'appliqueront aux étudiants titulaires du baccalauréat, dès 2020
 


PACES devient MMOP

Fini l’appellation PACES (Première Année Commune aux Etudes de Santé) ; dites bonjour à MMOP (Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie) !

Deux voies seront mise en place pour accéder aux filières MMOP : le portail santé, la voie principale qui remplacera intégralement la PACES (dite 1ère année de médecine) et les licences à « mineure santé » ; des licences « autres » (droit, mathématiques, chimie ou même histoire, à condition qu’elles proposent une mineure santé).
Ces dernières seront considérées comme une seconde chance d’entrer en médecine pour les étudiants ayant échoué au « Portail Santé ».

Le nombre minimum de places offertes pour chacune de ces filières MMOP sera précisé dans Parcoursup et pour chaque faculté. Le « Portail Santé » représentera 60 % du nombre de places ; quant aux licences à « mineure santé », il sera logiquement de 40 %.

A partir de 2020, nouveau nom donc, et nouveau dispositif pour la filière kinésithérapie, qui sort de la MMOP et doit faire l’objet d’une réforme à venir.

La fin du redoublement

Les étudiants qui n’ont pas validé leur année devront s’inscrire dans une autre licence et ne pourront plus avoir accès aux études MMOP.
 


Disparition du numérus clausus

Exit le numerus clausus, le dispositif instauré depuis 1971,et fixé depuis chaque année par les ministres de l’Enseignement Supérieur et de la Santé. Il sera remplacé par un numérus apertus, qui sera fixé par les facultés de médecine elles-mêmes, selon les besoins territoriaux.

Cette suppression du dispositif intervient alors que les déserts médicaux se développent à travers toute la France, tandis que les médecins en exercice vieillissent (plus d'un médecin généraliste sur deux est âgé de plus de soixante ans). 

L’objectif donc de ce numérus apertus ? Augmenter le 20 % le nombre de médecins formés.
En 2019, sur 59 257 inscrits en PACES, seuls 9134 étudiants ont pu passer en deuxième année.

Pour l’internat, plus d’ECN

L’Examen Classant National, le mode d’admission à l’internat à partir de la septième année de médecine, disparaîtra en 2022 pour laisser place à trois grandes étapes :

  • Une épreuve nationale de contrôle des connaissances en cinquième année,
  • Une évaluation des compétences cliniques et relationnelles au travers d’une simulation en santé, en fin de sixième année,
  • Une analyse du parcours universitaire et du projet professionnel de l’étudiant, qui valorisera la mobilité internationale et les doubles cursus.
     

Parcoursup accueille des formations paramédicales

Alors que les IFSI (Instituts de Formation en Soins Infirmiers) ont intégré la plateforme en 2019, devenant la filière la plus demandée de l’année (suivi par la PACES, en troisième position), de nouvelles et nombreuses formations de santé viennent enrichir Parcoursup.

Pédicure-podologie, ergothérapie, psychomotricité, orthophonie, orthoptie, pédicure audioprothèse… Ces nouvelles formations dépendront de nouvelles modalités d’admission (plus d'informations à venir), en particulier pour les trois dernières spécialités citées.