Le droit fait partie des disciplines proposées à l'université. Il s'agit pour vous de choisir les formations qui vous correspondent le mieux. Orientations revient sur les cursus envisageables.

Vous souhaitez poursuivre vos études à l'université dans la filière du droit ? De nombreuses formations existent et peuvent correspondre à votre projet professionnel. Orientations fait le point sur les cursus qui s'offrent à vous.

Etudier le droit à l'université

Le droit désigne l'ensemble des règles juridiques officielles ordonnant les rapports humains. L'existence du droit se manifeste dans ses diverses sources formelles : lois, décrets, conventions, coutume, jurisprudence... Au fil de leur cursus, les étudiants en droit sont amenés à se spécialiser (pénal, civil, affaires internationales, etc.).

Quelle formation choisir ?

La voie principale est celle de la licence « Droit ». Généraliste les premières années au travers de l'étude des grandes disciplines juridiques, cette formation vous permet de vous spécialiser en troisième année. Les mentions « Droit international et européen », « Droit privé », « Droit public » vous seront alors proposées.

A la fin de votre L2, vous avez également la possibilité de poursuivre en licence professionnelle « Droit, mention administration publique », « Droit social et gestion des ressources humaines », « gestion juridique des contrats d'assurance », ou encore « sécurité des biens et des personnes spécialité activité juridique, directeur d'enquêtes privées »,...

Si vous souhaitez acquérir un diplôme de niveau bac +5, dirigez-vous vers les masters « Droit public », « Droit privé », « Droit des affaires », « Droit social », ou « Droit, juriste conseil d'entreprise (DJCE) »... Ils vous permettront de vous spécialiser selon vos domaines de prédilection.

La recherche vous tente ? Poursuivez vos études jusqu'au doctorat, qui vous permettra d'enseigner à l'université ou de travailler aux côtés des chercheurs.

Perspectives de carrière

Cette filière vous offre un panel de métiers assez large. Vous pourrez prétendre à des postes d'assistant parlementaire, d'avocat, de clerc de notaire, de notaire, de greffier, d'huissier de justice... Sans oublier de juge, de juriste d'entreprise ou de substitut du procureur.

Vous toucherez alors aux domaines de la justice, de l'immobilier, de l'entreprise...

Si vous vous êtes orientés vers la recherche ou l'enseignement, vous pourrez par ailleurs devenir enseignant à l'université, chercheur, ou encore maître de conférences dans cette branche.

Dernière mise à jour :