L'entretien d'embauche est l'étape décisive du processus de recrutement. Il faut donc s'y préparer au mieux pour ne pas rater le coche. Revue de détails, avec deux experts du recrutement.

"La première chose, c'est de bien préparer son argumentation, pour savoir se présenter", explique Stéphanie Santa Maria Dupré, consultante conseil cadre à l'APEC. Mais il ne s'agit pas de revenir sur ce que l'on a fait, plutôt d'illustrer précisément comment on s'y est pris, en mettant en avant les compétences développées, les résultats obtenus, le rôle joué... Pour cela, l'idéal est de s'entrainer au préalable auprès de proches pour que tout soit clair, pertinent et parfaitement calé.

Il est également pertinent de bien se renseigner sur l'entreprise, ses concurrents ou encore son secteur d'activité. "Sur son site internet, il faut par exemple se pencher sur ses valeurs, qui peuvent servir d'appui lors de l'entretien", précise ainsi Cyril Capel, dirigeant associé du cabinet CCLD recrutement.

Le jour J, inutile de rappeler qu'il faut être ponctuel. Partez avec une marge de sécurité pour être sûr d'arriver au plus tard pile à l'heure !

Qui suis-je, d'où viens-je, où vais-je ?

Pendant l'entretien, la question des qualités et des défauts est quasiment systématiquement posée."Il faut bien sûr rester honnête et faire correspondre les qualités aux valeurs de l'entreprise", explique Cyril Capel. Mais une erreur serait den'avoir que des qualités, car le recruteur peut avoir l'impression d'être face à quelqu'un d'arrogant. Il faut donc bien choisir ses défauts et privilégier ceux que pourra "corriger" l'entreprise.

Trois autres questions paraissent incontournables : Pourquoi notre poste vous intéresse ? Pourquoi notre entreprise vous intéresse ? Pourquoi vous plutôt qu'un autre ? Encore une fois, la préparation est essentielle. Il faut avoir pris le temps de se renseigner sur l'entreprise, d'analyser l'annonce et de réfléchir sur son parcours. Des questions telles que "dans 3 à 5 ans, comment vous projetez-vous ?", ou tout simplement "parlez-nous de vous" peuvent également vous être posées.

Montrer sa motivation

A la fin de l'entretien, il est bien vu de demander des renseignements. Si cela n'a pas été précisé durant l'entretien, on peut, par exemple, demander quels sont les projets de l'entreprise pour l'année en cours. Il est aussi possible d'interroger le recruteur sur ses fonctions, et l'amener à parler de lui.

Enfin, "le candidat doit se débrouiller pour dire - ou faire croire - à l'employeur qu'il a d'autres opportunités, mais que c'est ce poste qui l'intéresse le plus", glisse en guise de conseil Cyril Capel. Cela rendra en effet votre candidature d'autant plus attractive.

Après l'entretien, il est vivement conseillé d'envoyer un mail de remerciement. C'est l'occasion de rappeler sa motivation, ou de revenir sur un argument sur lequel vous ne pensez pas avoir été suffisamment convaincant. Si une réponse était restée incomplète durant l'entretien, on peut également y revenir dans le mail. Le tout étant de laisser la meilleure impression possible !