Les compétences, connaissances et aptitudes indiquées aux candidats restent très génériques.

C’est l’une des grandes révolutions annoncées par le Plan étudiants du gouvernement : les lycéens candidats à l’entrée dans une licence universitaire devront consulter une liste d’ « attendus » sur la nouvelle plateforme ParcourSup

Mardi 12 décembre, le gouvernement a publié un document d’une cinquantaine de pages détaillant les attendus pour chacune des 45 mentions de licences proposées dans les universités françaises.

Pour orienter avant de sélectionner

Ces listes, qui diffèrent selon les filières, précisent les aptitudes, connaissances ou compétences qu’il est préférable de maîtriser avant de suivre telle ou telle formation. Dans la très grande majorité des cas, elles n’empêcheront pas l’accès à la licence, car elles ont été pensées pour permettre de mieux orienter les étudiants dans leurs choix. 

Les candidats n’ayant pas tous les attendus auront la possibilité de suivre des modules de remise à niveau ou de se voir aménager un parcours adapté en première année. Ces listes d’attendus devraient également permettre aux universités de mieux cerner l’adéquation entre les profils des candidats et la formation souhaitée.

Dans les filières en tension, où le nombre de places est inférieur au nombre de demandes, il sera en revanche possible pour les universités de refuser certains dossiers. 

Les critères d’application à l’appréciation des université

Mais ces listes ne sont pas exhaustives, dans la mesures où des attendus locaux pourraient être ajoutés pour chaque licence par les établissements eux-mêmes. Une autre zone de flou concerne les critères qui seront observés. A ce jour, aucune indication n’a été donnée aux universités sur la manière d’évaluer les aptitudes, connaissances ou compétences des élèves. Autrement dit, ce sont les établissement eux-mêmes qui décideront comment déterminer si les candidats remplissent tel ou tel attendu

On peut toutefois prévoir que les filières suivies, les relevés de notes et les engagements extra-scolaires entreront en compte. 

Les attendus pour entrer à l’université

Des attendus (trop) génériques 

De façon générale, la grande majorité des mentions de licence attendent des candidats qu’ils sachent « mobiliser des compétences d’expression écrite et orale qui témoignent de qualités rédactionnelles », disposent « d’aptitudes à la compréhension, à l’analyse et à la synthèse d’un texte » et « d’aptitudes à la logique et au raisonnement », soient capables de « travailler de façon autonome » et soient intéressés par les matières principales de chaque filière.

Des demandes très générales, qui récoltent déjà quelques critiques. Dans un tweet, l’ancien président du conseil supérieur Michel Lussault estime que « les attendus, pour toutes les licences, sont tellement génériques que soit on les respecte et personne ne les possède, soit on ne les respecte pas et ils ne servent à rien ». 

Et dans un communiqué, la Fage, pourtant favorable à la réforme du gouvernement s’inquiète : « Ce cadrage est général, non restrictif, et donne beaucoup de latitude aux universités au risque d’obtenir une définition locale polarisée et très inégale en fonction des établissements. » La première organisation étudiante de France appelle ainsi les universités à « [jouer] le jeu de la réforme » et à l’appliquer « dans la philosophie dans laquelle elle a été créée : la démocratisation de l’accès et de la réussite dans les études supérieures ».