Le géant américain Google vient de s'associer avec EdX, plateforme éducative en ligne, pour fonder ce que le président d'EdX qualifie de "YouTube pour MOOCs". Une association pas si désintéressée, bien au contraire...

Quel est le lien entre la plateforme éducative en ligne EdX, Harvard, le MIT et Google ? La volonté de permettre la création d'un site, que le président d'EdX n'hésite pas à qualifier de "YouTube pour MOOCs". Mooc.org doit en effet être accessible à tous, des entreprises aux gouvernements, en passant par les professeurs et leurs étudiants. Plusieurs membres d'EdX - parmi lesquels les noms de Stanford University, Berkeley, l'University of California ont filtré - doivent se joindre au projet de cette plateforme d'apprentissage en open source, affirme les dirigeants de la plateforme éducative.

Google, toujours plus innovant

Les universités non membres du réseau EdX pourront, elles aussi, proposer leurs cours en ligne sur cette plateforme. "Depuis longtemps, nous admirons Google, et son engagement en faveur de la diffusion de l'information. Nous considérons qu'il sera un partenaire parfait pour travailler à ce que nous souhaitons voir devenir comme la prochaine génération de l'enseignement en ligne", souligne Anant Agarwal, le président d'EdX.

"Google partage notre volonté d'améliorer l'apprentissage, à la fois sur les campus et en ligne. Travailler en collaboration avec les ingénieurs et techniciens de Google, dans le monde entier, va nous permettre de faire des avancées en ligne, des expériences sur les campus, et sur les apprentissages mixtes, plus rapidement que jamais auparavant", se félicite encore le dirigeant.

Les raisons de cet engagement

EdX n'est pas une entreprise lucrative. Google, si. Mais si la firme mondiale a choisi cette plateforme, c'est parce qu'une entreprise sans profit subit moins de pression, comme cela aurait pu être le cas avec Coursera, par exemple.

En outre, la volonté de Google de se lancer dans l'éducation est issue d'une philanthropie mise en avant, bien plus qu'une volonté d'accroître ses revenus. Mais c'est surtout l'occasion pour Google de s'assurer que l'entreprise garde un doigt dans chaque secteur émergent, et ne pas rater le coche de la révolution des MOOCs !