Quelles sont les langues étrangères les plus recherchées par les recruteurs ? Si l'anglais est très prisé, le reste du classement réserve quelques surprises.

C'est bien connu : la maîtrise d'une ou plusieurs langues étrangères offre de réels atouts dans la recherche d'emploi. Le site d'offres d'emploi Adzuna le prouve, à travers une étude réalisée en septembre 2016 sur la base de 686 500 offres.

L'allemand plus prisé que l'espagnol

Premier constat : 10,8 % des offres analysées exige la maîtrise d'au moins une langue étrangère. Sans surprise, c'est l'anglais qui est le plus demandé. La langue de Shakespeare est largement en tête, demandée par 87,1 % des annonces requérant une langue. Loin derrière, l'allemand (8,9 %) truste la deuxième place du podium. Une position inattendue qui s'explique notamment par la géographie : l'Alsace Champagne-Ardenne Lorraine concentre 30,4 % de ces offres.

Enfin, l'espagnol complète le trio de tête, cité dans 4 % des offres d'emploi demandant la maîtrise des langues. Dans le reste du classement, on retrouve l'italien (2,7 %), le russe (0,9 %), l'arabe (0,7 %), le portugais (0,6 %), le néerlandais (0,6 %) et le japonais (0,5 %).

Les langues permettent aussi de travailler à l'étranger

Quant à la langue la plus parlée au monde, le mandarin, elle exigée que pour 232 postes, soit 0,3 % des offres exigeants des compétences linguistiques. Le classement édité par le site n'a pas pour vocation à encourager à dissuader l'apprentissage d'une langue ou d'une autre. Hyacinthe Mutin, Country Manager France d'Adzuna, prend l'exemple de l'espagnol : « Si sa maîtrise ne semble pas être un atout pour trouver un travail en France, elle offre cependant de belles opportunités professionnelles à l'international. »

Langue étrangère = meilleur salaire

En revanche, la maîtrise de langues étrangères peut être un véritable atout question salaire. Selon l'étude, les offres requérant la maîtrise d'une langue propose un salaire 15,7 % supérieur à la moyenne. Un écart plus important pour l'anglais (18,9 %) et l'allemand (18,1 %) que pour l'espagnol (12,9 %).