Quelles sont les modalités pour intégrer une école d'ingénieurs après une prépa scientifique ? Pour quelles raisons ces classes préparatoires sont-elles bien adaptées pour accéder à ces établissements ? Orientations fait le point.

Aujourd'hui, la grande majorité des établissements proposant une formation d'ingénieur recrute des jeunes issus de classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE). Près de la moitié des élèves qui suivent un cursus dans un de ces établissements sont ainsi passés par deux années de prépa après le bac.

Pourquoi intégrer une école d'ingénieurs post-prépa ?

Les classes préparatoires scientifiques sont un très bon moyen pour intégrer les prestigieuses écoles d'ingénieurs. Ces dernières, dont les cadres dirigeants et autres décideurs de l'industrie sont issus, ont une sélection très rigoureuse, sur concours, à l'issue de la classe prépa.

Intégrer une école d'ingénieurs post-prépa permet également aux jeunes qui ne sont pas encore fixés sur le cursus qu'ils souhaitent effectuer, de mûrir leur réflexion. Ainsi, après deux années de préparation sur un enseignement théorique de grande qualité brossant l'ensemble des matières scientifiques fondamentales, l'étudiant a acquis une maturité plus importante que s'il avait intégré une école d'ingénieurs à l'issue du baccalauréat. Il est alors plus à même de choisir vers quelle voie il souhaite s'orienter (cursus généraliste, ou plus spécialisé).

De plus, il intègre l'école fort de réelles capacités de travail et d'organisation qu'il aura acquises au cours des deux années de prépa. Des qualités qui lui serviront pour la suite de son cursus dans l'enseignement supérieur.

De même, les classes préparatoires logent tout le monde à la même enseigne. Des étudiants qui ont des difficultés à l'entrée sont souvent amenés à rattraper leur retard sur les autres élèves. Ainsi, ils arrivent en école d'ingénieurs avec autant d'atouts.

Comment intégrer une école d'ingénieurs post-prépa ?

Plus de 150 écoles d'ingénieurs recrutent leurs élèves sur concours à l'issue des deux années de classes préparatoires scientifiques. La plupart des écoles se sont regroupées et organisent des épreuves communes pour leurs futurs élèves (« concours Mines-Ponts », « concours e3a », « concours G2E »,...) . Ces concours sont très difficiles et demandent de nombreuses connaissances. Pour connaître les différentes modalités, il convient de se renseigner directement sur les sites des établissements ou des banques communes en question.

D'autres écoles, elles, organisent leurs propres concours. Afin de connaître les détails concernant leurs concours, le plus pertinent est de se renseigner au préalable auprès de l'établissement en question afin de ne pas être pris de cours.

Réussir ses concours d'entrée en école d'ingénieurs demande beaucoup de travail. A la clé : une formation d'excellence et une insertion professionnelle très rapide.