De plus en plus d'étudiants veulent entreprendre des études en école de journalisme. Quelles sont les spécificités de ces établissements ? Comment les intégrer ? Quelles perspectives à la clé ? Orientations fait le point.

Télévision, radio, presse papier, web,... : le journalisme peut s'exercer sur de nombreux supports. Cependant, avant d'espérer obtenir un poste au sein d'une rédaction, il convient d'effectuer les études nécessaires et de posséder une expérience concrète.

Un secteur qui évolue

Le journalisme est un secteur en pleine mutation. Auparavant cantonnés à la télévision, la radio et la presse écrite, les médias subissent une véritable révolution depuis une vingtaine d'années. L'avènement du web 2.0 avec la multiplication des blogs, sites d'actualité, réseaux sociaux, a obligé la presse traditionnelle à développer son offre sur Internet. Une évolution qui a entraîné la création de nouveaux métiers, liés au numérique tels que « journaliste desk », « rédacteur web », « data journaliste », « community manager – journaliste »,...

Aujourd'hui, en France, le secteur compte près de 37 000 professionnels titulaires d'une carte de presse. Parmi eux, plus de 6 000 sont pigistes. Le principal pourvoyeur d'emplois reste la presse écrite, devant la télévision et la radio.

Le journalisme offre la possibilité d'exercer des professions variées. Grand reporter, secrétaire de rédaction, chef d'édition, localier, envoyé spécial, reporter-photographe,... Il y en a pour tous les goûts, et dans tous les domaines puisque le nombre de magazines et de sites spécialisés ne cesse d'augmenter.

Une offre de formation professionnalisante

De nombreuses écoles forment aux métiers du journalisme. La Commission nationale paritaire pour l'emploi des journalistes (CNPEJ) a donc dressé une liste des établissements dont le cursus permet d'acquérir les compétences nécessaires à l'exercice du métier. Pour l'instant, douze écoles sont « reconnues ». Il convient toutefois de préciser que les autres écoles ne sont pas pour autant à mettre de côté. Beaucoup offrent des formations très complètes dans certains domaines et permettent aux étudiants de s'offrir une formation de qualité.

La plupart des professeurs qui enseignent en école de journalisme sont des professionnels en poste dans une rédaction. De même, le réseau de contact des établissements est très important. Cette proximité avec le milieu professionnel leur permet de proposer des stages au sein de rédactions renommées.

Dans certaines formations, elle donne également la possibilité aux étudiants d'effectuer une ou plusieurs années de leur cursus en alternance. Une opportunité qui permet aux jeunes de remplir leur carnet d'adresses, mais surtout, de faire un premier pas dans le monde professionnel.

Depuis quelques années, afin de se démarquer des autres, certaines écoles visent les marchés de niche. Ainsi, des formations spécialisées dans des domaines précis voient le jour. Sport, mode, culture, sciences ou encore nouveaux médias : les possibilités sont vastes.

Certains établissements proposent une formation à l'issue du baccalauréat. Cependant, ils sont une minorité. La plupart du temps, pour intégrer une école de journalisme, un bac +2 ou un bac +3 est exigé.

Comment intégrer une école de journalisme ?

Dans toutes les écoles de journalisme, la sélection se fait sur concours. La plupart du temps, la concurrence est rude et les épreuves demandent un suivi très approfondi de l'actualité. Parmi les écrits qui peuvent être proposés : synthèse de documents, rédaction d'article, reportage, anglais, test de culture générale, analyse et classement de dépêches,...

Il est important de regarder sur les sites des établissements. La majeure partie du temps, ils fournissent plus de précisions sur les différentes épreuves proposées et sur leur durée. Il leur arrive également de mettre à disposition des internautes les sujets des années précédentes. Des annales qui peuvent beaucoup aider les candidats dans l'optique des concours.

Si le candidat obtient de bons résultats aux écrits, il peut être convoqué pour un entretien oral. Il devra alors attester de sa motivation et de ses connaissances devant les jurys de l'école.

Pour réussir ces épreuves, il faut donc être bien préparé. Il est conseillé de suivre l'actualité au jour le jour tout au long de l'année et d'avoir une connaissance pointue des sujets marquants. De même, l'expérience personnelle est un plus dans le CV.

Quelles perspectives ?

Après une école de journalisme, différentes possibilités s'offrent aux diplômés. Beaucoup décident de commencer par faire des piges pour différentes rédactions. Cette solution leur permet de mettre en avant leurs compétences dans l'optique d'un futur recrutement.

D'autres décident de postuler aux offres de CDD ou de CDI proposées par les médias. Si la télévision, la radio ou la presse écrite n'offrent pas un grand nombre d'opportunités, le web recrute de nombreux journalistes. Ainsi, en 2012, plus de 10 % des journalistes encartés déclaraient travailler pour ce support. Et cette tendance risque de s'accélérer dans les prochaines années avec la multiplication des sites d'information sur Internet.

Dernière mise à jour : 9 avril 2015