Les DUT ont plus que jamais la cote. Et pour cause : même en période de crise, cette formation permet une bonne insertion professionnelle. Mais quelles sont les filières offrant le plus de débouchés ?

Les DUT offrent une expérience professionnelle aux étudiants fortement appréciée par les employeurs. Aujourd'hui, ce sont les formations en lien avec le secteur secondaire qui intéressent le plus les employeurs.

L'industrie : un secteur porteur

Selon une enquête de l'ADIUT (Assemblée des Directeurs d'IUT) datant de 2014, ce sont les DUT à caractère industriel qui offrent aux étudiants ma meilleure insertion dans la vie active, et qui leur permet d'accéder plus facilement à des postes à responsabilités.

Le DUT Qualité, logistique industrielle et organisation (QLIO), par exemple, témoigne d'un taux de recrutement s'élevant à 91 %. De son côté le DUT Génie industriel et maintenance (GIM) offre à ses diplômés un taux d'embauche égal à 86 % deux après la fin de leurs études. Et pour cause, le secteur ne connaît pas la crise : plus de 100 000 emplois seront devraient voir le jour d'ici l'horizon 2022.

Le BTP en quête de jeunes diplômés

Le secteur du bâtiment et des travaux publics recrute également de nombreux jeunes à niveau bac+2. Et pour cause, le DUT Génie civil par exemple témoigne d'un taux d'embauche de près de 95 % un an après l'obtention du diplôme.

Le DUT Gestion logistique et transports (GLT) est aussi une qui se démarque. Les diplômés ne mettent, en moyenne, qu'un mois et demi à s'insérer sur le marché du travail. Les métiers y sont plus variés qu'on ne l'imagine : chef d'escale, logisticien, agent de transit, gestionnaire des stocks...

La filière BTP est également un bon choix : outre les constructions proprement dites, la question des économies d'énergies se développe fortement et offre de belles perspectives professionnelles. La profession compte en effet sur la mise aux normes environnementales des bâtiments existants pour embaucher.

Un large recrutement dans l'informatique

Autre secteur friand de jeunes diplômés de DUT : l'informatique. Les grandes écoles comme les employeurs les accueillent à bras ouvert. En l'espace de 20 ans, le métier a ainsi connu une progression spectaculaire. Le DUT Statistique et informatique décisionnelle est l'un des plus porteurs. En effet, 90 % des étudiants de la promotion 2013 ayant opté pour ce cursus ont été embauchés moins d'un an après l'obtention de leur diplôme.

Au cours de l'année 2014, le secteur a ainsi embauché plus de 35 000 informaticiens et compte faire de même en 2015. Ce qui garantit un important taux d'employabilité à la sortie de la formation. Mais attention : les entreprises sont de plus en plus sélectives. Si elles étaient prêtes jusqu'ici à embaucher puis à former les profils scientifiques, elles privilégient parfois les profils sortant de grandes écoles... une poursuite d'études après le DUT peut donc être à considérer avant de se lancer sur le marché du travail.

Le DUT et son employabilité en quelques chiffres

  • 88 % des titulaires d'un DUT ont un emploi 2 ans après leur diplôme.
  • 59 % des diplômés en emploi occupent des postes de niveau cadre ou professions intermédiaires.
  • Le salaire médian (toutes filières confondues) et de 1 516 euros nets par mois.

(Sources chiffres : MENESR, l'état de l'enseignement supérieur et de la recherche en France, avril 2014 & Le devenir des diplômés de DUT, Onzième enquête nationale, Assemblée des Directeurs d'IUT, 2014)

Dernière mise à jour : 23 mars 2015