Jean-Michel Blanquer déclarait en juin dernier que « [...] la réforme des enseignements du lycée est une grande opportunité pour les classes préparatoires ».

Et pour cause ; à l'horizon 2021, plus de filières au lycée, mais une voie unique, agrémentée d'enseignements de spécialités et de nouveaux systèmes d'examens. Des changements auxquelles les classes préparatoires aux Grandes Ecoles doivent s'adapter. Voici quelques unes des évolutions à venir*.
 

*Cet article sera mis à jour dès que de nouvelles informations au sujet des CPGE paraîtront.
 

De 2 à 4 voies de prépas commerce

Les prépas ECE (Economiques et Commerciales option Economique) et ECS (Economiques et Commerciales option Scientifique) vivent leurs dernières années

Alain Joyeux, le président de l'Association des Professeurs des Classes Préparatoires Economiques et Commerciales (APHEC), a déclaré sa volonté de «[...] faire fusionner les filières ECE et ECS dans un nouveau parcours, appelé ECG, pour la rentrée 2021».

Les diplômés du bac 2021, premiers bacheliers à venir depuis la mise en oeuvre de la réforme, connaîtront ce nouveau système qui fusionnera les deux filières sur le principe d'une filière générale qui s'adressera à tous. 

Cette voie unique laissera aux prépas l'opportunité de composer, à la carte, de nouvelles filières. Il leur sera possible d'enseigner les mathématiques approfondies et / ou appliquées, lesquelles étaient déjà enseignées dans les prépa ECS pour les unes, et ECE pour les autres.

Même cas de figure pour la géopolitique ou l'ensemble de matières "sociologie / économie / histoire du monde contemporain", elles aussi enseignées en ECS et en ECE.

Ce qui composait jusqu'alors les 2 principales voies de prépas commerce permettront, en appliquant ce nouveau système, de créer 4 combinaisons, soit 4 voies de prépas commerce

Concernant les autres matières, comme les langues vivantes ou la culture générale, elles seront toujours obligatoires mais pourraient connaître quelques modifications, lesquelles ne sont pas officiellement connues et devraient être précisées au printemps prochain.
 

Une nouvelle filière en prépa scientifique

La principale nouveauté à venir, c'est une nouvelle filière, la MPI mathématiques physique informatique »).

Directement calquée sur la réforme du lycée, elle permettra d'accueillir les futurs bacheliers ayant choisi la spécialité numérique et sciences informatiques.

D'après Mickaël Prost, le président de l’Union des Professeurs de classes préparatoires Scientifiques (UPS), il semble évident que la plupart des élèves devraient choisir la combinaison des matières mathématiques et physique en terminale, mais que d’autres choix de spécialités peuvent également être gagnants, comme mathématiques / informatique / sciences du numérique pour accéder à la nouvelle filière MPI ou  mathématiques sciences de l’ingénieur pour accéder aux filières Physique, technologie et sciences de l’ingénieur (PTSI).