Mis en place en 2014, ce dispositif permet aux meilleurs bacheliers de chaque lycée d’obtenir une place plus facilement dans l’enseignement supérieur.

Les épreuves du bac 2018 sont enfin terminées. En attendant de recevoir leurs résultats, certains lycéens restent inquiets pour leur avenir. Plus de 130 000 candidats sont toujours en attente de places pour entrer à l’université à la rentrée prochaine. Mais pour les meilleurs d’entre eux, rien n’est encore perdu. Le dispositif « meilleur bachelier » permet aux plus méritants d’intégrer plus facilement la filière de leur choix.

A quoi sert le dispositif ?

Adopté le 22 juillet 2013 dans le cadre de la loi Fioraso, le dispositif « meilleur bachelier » a été instauré pour la première fois en 2014. Il permet ainsi aux lycéens qui ne savent pas encore où ils poursuivront leurs études d’accélérer la procédure et d’intégrer la formation qu’ils souhaitent.

Le but : éviter l’auto-censure des jeunes dans la poursuite de leurs études et permettre à tous d’avoir les mêmes droits pour intégrer la formation de leur choix. « Il s’agit de donner une deuxième chance à des jeunes qui considèrent souvent que leur lycée est trop mal vu ou ont été pénalisés parce que leur dossier n’était pas assez bon au regard des dossiers des autres lycées », souligne le ministère de l’éducation nationale.

Qui sont les heureux élus ?

Première condition : faire partie des meilleurs bacheliers de son lycée et de sa série. Seuls les 10 % de jeunes qui auront obtenu les meilleurs résultats au bac dans leur lycée et dans leur série (S, ES, L, séries du bac technologique et du bac professionnel) pourront participer.

Deuxième condition : vouloir intégrer l’enseignement supérieur et être inscrit sur Parcoursup. Tous les candidats encore sur liste d’attente lors de la publication des résultats du bac le 6 juillet peuvent profiter du dispositif. Jusqu’à présent, la procédure concernait uniquement les élèves ayant candidaté dans des filières sélectives comme un BTS, un DUT ou une classe préparatoire. Mais à partir de cette année, tous les lycéens pourront en bénéficier, y compris ceux qui souhaitent entrer en licence, dans des filières non-sélectives.

Quels résultats sont pris en compte ?

Seuls les résultats du bac seront pris en compte. Il faudra donc attendre le vendredi 6 juillet 2018 pour savoir si on fait partie des meilleurs bacheliers. D’après l’Etudiant, cette année, la mention (assez bien, bien ou très bien) pourrait également entrer en ligne de compte.

Comment fonctionne la procédure ?

Les candidats éligibles seront immédiatement avertis par le rectorat. Ils recevront un message le 6 juillet leur indiquant qu’ils peuvent, s’ils le souhaitent, participer au dispositif. En fonction des formations envisagées par les bacheliers, le rectorat leur proposera une place dans un établissement. 

Au préalable, les académies ont défini un nombre de places par formation spécialement réservées pour ces bacheliers. Ils ne passeront donc pas devant d’autres candidats, quelle que soit leur place sur la liste d’attente. Une fois la proposition envoyée au lycéen, il aura quelques jours pour l’accepter ou non sur Parcoursup.

Combien de personnes sont concernées ?

Il est difficile de savoir exactement combien de candidats pourraient être concernés par le dispositif cette année puisque le fonctionnement de la plateforme d’admission et les conditions d’éligibilité ne sont pas tout à fait les mêmes. 

En 2017 comme en 2016, environ 10 000 bacheliers étaient concernés par le dispositif. Finalement, l’année dernière, seuls 3 155 lycéens ont participé au processus et 1 000 d’entre eux ont accepté la proposition qui leur était faite.