Selon un sondage, 69 % des étudiants ont dû faire des compromis pour trouver un logement. 

La rentrée est enfin passée et avec elle l’épineuse question du logement étudiant. La dernière enquête de Parole aux jeunes by Diplomeo, menée auprès de 1374 étudiants de 17 à 25 ans, fait état des lieux de la situation délicate du logement étudiant.

Loyers élevés et manque de logements

Premier enseignement : deux jeunes sur trois (67 %) ont rencontré des difficultés dans la recherche de leur logement. Sans surprise, l’Île-de-France est particulièrement touchée, avec 81 % de jeunes concernés. La Nouvelle-Aquitaine (85 %) et la Provence-Alpes-Côte d’Azur (80 %) font aussi partie des régions où l’accès au logement étudiant est difficile. 

En cause, ce sont majoritairement les loyers trop élevés qui sont évoqués (pour 73 % des jeunes), devant le manque de logements (60 %). Les dossiers refusés (38 %) ont aussi été une difficulté. Face à cela, 69 % des jeunes déclarent avoir été obligés de faire un compromis lors de leur recherche de logement.

Priorité à l’emplacement et au prix

Malgré tout, une majorité de jeunes (70 %) sont installés dans la ville où ils suivent leurs études. La localisation du logement était en effet un critère important pour les deux tiers des étudiants (66 %), de même que le temps de trajet entre l’école et le logement (58 %), même si le prix (75 %) reste le critère numéro 1

Au final, une majorité d’étudiants (59 %) met moins de 30 minutes pour aller sur leur lieux d’études, quand 12 % passent quand même entre 45 et 60 minutes dans les transports.

35 % des étudiants vivent chez leurs parents

Parmi le type de logement privilégié, en dehors des 35 % vivant chez leurs parents, c’est la location seul qui prime (25 % des étudiants), devant la résidence étudiante (16 %) et la colocation (12 %). Si on ne connaît pas le loyer moyen, on sait que 64 % paient entre 300 et 600 euros par mois, et que 19 % sont parvenus à trouver un loyer à moins de 300 euros. 

 Pas non plus du surprise sur la surface : la moitié de étudiants (51 %) vivent dans un logement de 15 à 30 m², 15 % dans moins de 15 m², et seuls 8 % dans un logement de plus de 60m².