C’est acté ; les « pratiques non conformes", concernant 1 IFSI public sur 2, ne seront plus.

Le ministère de la Santé et le ministère de l'Enseignement supérieur viennent de publier une note d'instruction supprimant les frais complémentaire réclamés aux étudiants par certains IFSI publics (Institut de formation en soins infirmiers), en plus des 170 euros de droits d’inscription et des 91 euros de la Contribution de vie étudiante et de campus (CVEC).

Cette décision résulte de la dénonciation de ces dernières en juillet dernier par la FNESI, la Fédération Nationale des Etudiant.e.s en Soins Infirmiers, dans un dossier intitulé « Frais complémentaires illégaux : quand les IFSI explosent la tirelire des étudiant.e.s. ».

L’organisation rapportait notamment que des frais "illégaux" était imposés aux 40.000 élèves des 124 IFSI, ce qui les contraignaient à « débourser jusqu'à 335 euros supplémentaires par an".

"Aucun frais pédagogique complémentaire"

La note d'instruction porte également sur les modalités d'indemnités des stages qui devront tous être indemnisés. "C'est également le cas des frais kilométriques. Ainsi, nous mettons fin aux disparités de traitements inhérents aux différentes stratégies économiques territoriales", souligne la FNESI.