Les résultats du bac vont bientôt tomber et comme chaque année, certains d'entre vous seront confrontés à la seconde chance. Orientations vous propose quelques conseils pour préparer de la meilleure des manières vos rattrapages du bac.

40, 60, 80 points à rattraper pour avoir le bac ? Pas de panique, rien n'est encore perdu. Il reste encore l'oral de rattrapage.  L'objectif, choisir les deux matières qui vous permettront de rattraper un maximum de points. Les délais sont courts, la pression est grande, dans ces moments-là, mieux vaut ne pas tergiverser.

Choisir rapidement les 2 matières que vous allez rattraper

Le plus important, c'est de ne pas perdre de temps. Sitôt les résultats tombés, il va falloir faire des choix. Le moyen le plus efficace pour gagner un maximum de points est de sélectionner les matières dans lesquelles vos notes sont les plus basses et les coefficients les plus élevés.

Elles seront, de fait, celles dans lesquelles il sera le plus facile de gagner des points, même si ce ne sont pas vos matières favorites.

Par exemple, il vous sera bien plus aisé de rattraper vos résultats en choisissant une matière où vous avez eu 6 et où le coefficient est de 5 que de tenter de rattraper une matière où vous avez eu 14 et où le coefficient est de 4.

Evidemment, il faut que vous vous sentiez capable de faire mieux dans ces matières, il est toujours plus judicieux de choisir un domaine où vous n'êtes pas mal à l'aise. Dans tous les cas, n'hésitez pas à prendre conseil auprès de vos professeurs. Ils vous connaissent et sont souvent les plus à même de juger de vos capacités.

Être efficace dans ses révisions

Vous n'avez que très peu de temps pour réviser les oraux de rattrapages. Ne perdez pas une minute et soyez efficace. Faites-vous des petites fiches techniques ou relisez celles que vous aviez faites auparavant, en prenant soin d'insister sur les points sur lesquels vous vous sentez faible.

N'hésitez pas à prendre conseil auprès de vos camarades si vous les savez à l'aise dans les matières que vous avez choisies. Demandez à vos professeurs qu'ils prennent un peu de temps pour vous réexpliquer un point que vous n'auriez pas compris, la plupart du temps, ils restent disponibles et sont contents de pouvoir donner un coup de main.

Gardez confiance en vous

Les rattrapages, c'est stressant. Mais les examinateurs ne sont pas là pour vous mettre des bâtons dans les roues. Le jour des oraux, mettez toutes les chances de votre côté : soignez votre tenue vestimentaire, soyez poli, agréable et souriant.

Surtout, essayez de mettre vos peurs de côté, restez concentré et soyez sûr de vos forces. Pour finir, sachez que le taux de réussite des étudiants à obtenir leur bac après la seconde chance est largement au-dessus de la moyenne, de l'ordre de 60 %. 

Le témoignage de Tiffany (bac STMG)

Tiffany Calvet, 20 ans, a eu son bac STMG en 2013 après les rattrapages :

« En sortant des épreuves écrites, je savais que j'étais aux rattrapages car je sentais très mal ce que j'avais fait dans les épreuves à gros coefficient. Quand j'ai vu les résultats, je n'ai donc pas été étonnée et j'ai choisi les deux matières dont je savais qu'elles m'apporteraient le plus de points grâce à leur coefficient, en plus, c'étaient mes deux matières préférées.

Dans la première, ça n'a pas été payant puisque je suis passé de 11 à 10, par contre, dans la seconde je suis passée de 8 à 15, soit les 48 points qu'il me manquait pour avoir mon bac. J'avais tellement peur de devoir redoubler, je n'avais pas le droit d'échouer.

Si je pouvais donner un conseil à ceux qui vont passer les rattrapages cette année : dès que vous avez les résultats, ne vous trompez pas dans le choix des matières, révisez bien et faites tout pour convaincre le jury. »

Le témoignage de Laurie (bac L)

Laurie Barette, 29 ans, revient sur l'obtention de son bac L aux rattrapages, qu'elle passait pour la deuxième fois d'affilée :

« J'ai été deux années de suite aux rattrapages. La première année, ça a été un échec parce que j'étais assez immature et j'avais un peu lâché mes études. La seconde fois, c'était totalement différent, j'étais déterminée et sérieuse, d'ailleurs personne n'a compris pourquoi j'étais aux rattrapages. J'avais 10 points à rattraper.

J'ai choisi de repasser les deux matières où je me sentais le plus à l'aise, malgré des notes plutôt correctes dans ces matières. Au final, je suis passée de 14 à 18 en Histoire de l'art et de 11 à 14 en Histoire. En histoire, mon examinateur était très froid, ça m'avait mis très mal à l'aise mais je n'avais pas trop de pression car je savais avoir déjà réussi l'autre oral.

Aujourd'hui le conseil que je pourrais donner aux jeunes qui vont passer les rattrapages, c'est de ne pas le prendre à la légère mais de ne pas non plus se mettre trop de pression. Ce n'est pas évident à vivre comme moment, tu as vraiment l'impression que tout se joue là, maintenant. En tout cas, rien n'est perdu, il faut croire en soi et se dire qu'on le mérite autant que les autres. »