Le ministère de l’Education nationale a transmis lundi 17 juillet les chiffres du corps enseignant pour la rentrée 2017. Si 24 000 candidats ont été admis, cela reste insuffisant pour répondre à la demande dans certaines disciplines sensibles.

Jean-Michel Blanquer a dévoilé, lundi 17 juillet, par voie de communiqué, le nombre d’enseignants recrutés à l’aube de la rentrée 2017. Selon les chiffres du ministère, ce sont 24 381 nouveaux professeurs qui ont été admis à l’issue des concours enseignants cette année.

Pénurie de professeurs

Cette année encore, ces résultats témoignent d’une baisse d’attractivité de la profession d’enseignant auprès des jeunes étudiants. Le ministère souligne qu’il existe « une nécessité d’engager rapidement une action de fond » pour remédier à cette tendance négative.

Des postes non pourvus

Si 12 657 nouveaux profs ont été admis dans le premier degré et 11 887 dans le second, tous les postes ne pourront cependant pas être pourvus.

Si le ministère assure que « toutes les académies couvrent globalement les postes ouverts », il est tout de même précisé que l’académie de Créteil « ne couvre que les trois quarts des postes ouverts ».

Les 500 candidats du concours supplémentaire organisé dans l’académie devraient permettre de combler ce manque, selon le ministère. 

Toutefois, dans l’académie de Versailles, ce sont encore 96 postes qui resteront vacants cette année à l’issue des concours enseignants 2017 dans le premier degré.

A l’échelle nationale, le taux de couverture du premier degré s’élève à 96 % mais à seulement 88 % dans le secondaire.

Des disciplines sous tension

Autre phénomène notable, certaines disciplines du secondaire présentent un taux de couverture en recul cette année. En mathématiques, par exemple, ce dernier a chuté de 79 % à 74 % en un an.

Les langues restent les filières qui souffrent le plus de cette problématique. En anglais, on dénombre 847 candidats admis pour 1 190 postes et 125 candidats en allemand pour 345 postes proposés.