Pour les jeunes souhaitant suivre une formation en management au sein d'une université plutôt qu'en école, les instituts d'administration des entreprises (IAE) incarnent une voie de premier choix. Orientations vous explique comment intégrer ces établissements bien souvent très sélectifs, après le bac ou du niveau bac +2 à bac +4.

Pas moins de 35 IAE sont présents sur le territoire français et pour chacun d'entre eux, les formations proposées sont très prisées. Qu'il s'agisse d'un cursus en première ou troisième année de licence, voire en master, le dossier des étudiants est donc le meilleur atout pour intégrer ce genre d'établissements universitaires dont les taux de sélectivité n'ont rien à envier à ceux des meilleures écoles. En 2014, seuls 10 % à 30 % des candidats ont pu accéder à la formation choisie.

Intégrer un IAE de la licence au master

En IAE, l'offre de formation est très variée. Ainsi, les bacheliers ou étudiants de l'enseignement supérieur, peuvent bénéficier de trois niveaux d'accès : après le bac ou un bac +2 ou après un bac +3/4.

Néanmoins, l'admission y est sélective : le recrutement se fait bien souvent sur dossier, sur tests et/ou entretiens. Chaque institut fixant sa barre d'admissibilité, l'accès est donc loin d'être une simple formalité.

Après le Bac

Près d'une dizaine d'IAE proposent aux bacheliers des admissions en première année de licence, générale ou spécialisée. L'inscription s'effectue dans un premier temps via la plateforme Admission Post-Bac (APB).

Puis, les étudiants doivent faire parvenir aux établissements visés, leur dossier de candidature qui pourra comprendre plusieurs pièces justificatives, lesquelles sont indiquées sur le site APB. Il convient donc d'afficher un bon dossier scolaire pour espérer avoir une chance de décrocher la formation de son choix.

Entrer en première année de licence en IAE permet ainsi d'intégrer directement en IAE sans passer les tests auxquels doivent se confronter les étudiants postulant en troisième année de licence ou en master.

Après un Bac +2

Les étudiants souhaitant poursuivre leurs études après un diplôme de niveau bac +2 (BTS, DUT...) ou après une deuxième année de licence peuvent également postuler dans l'un des nombreux cursus accessibles en IAE. Il existe deux types de troisièmes années de licence. Une trentaine d'instituts d'administration des entreprises.

Pour intégrer ce cursus, il est nécessaire de présenter un dossier et/ou de passer un entretien de motivation. La sélection des candidats diffère tout de même selon les IAE, notamment selon le nombre de places proposées et de postulants. A noter que certains s'appuient sur les résultats obtenus à un test : le Score IAE Message (SIM). Ce dernier se compose d'épreuves écrites sous forme de QCM, de culture générale, d'anglais et de français et de logique.

Au terme de cette année de licence, l'obtention d'un diplôme reconnu à bac +3, permettant de poursuivre ses études en master dans le même IAE ou dans un institut différent. Dans ce cas, il sera alors nécessaire de repasser les examens d'entrée (SIM et entretiens) tout comme les autres candidats.

Après un Bac +3

Le master est le niveau commun à tous les IAE. C'est aussi à ce stade que les demandes sont les plus importantes et que les établissements affichent la plus haute sélectivité. Les masters proposés permettent de se spécialiser vers un secteur du management bien précis : comptabilité, contrôle, audit, administration des entreprises, marketing ou encore management territorial ...

Pour intégrer ces cursus, il convient d'avoir validé une licence universitaire générale, ou dans certains établissements une licence professionnelle, ou bien un bachelor dans une école de commerce ou un autre diplôme de niveau bac +3. Pour intégrer ce type de formation, les étudiants doivent envoyer leur dossier de candidature auquel doivent se joindre les résultats obtenus au test SIM.

Toutefois, certains instituts basent leur recrutement sur d'autres tests (Tage Mage, GMAT ou encore GRE).

Suite au master, les étudiants peuvent choisir de se lancer sur le marché du travail avec des acquis, tant théoriques que professionnels ou bien poursuivre leurs études en préparant un doctorat. Dans ce dernier cas, il convient de passer par des écoles doctorales, ces dernières ayant bien souvent tissés des liens étroits avec les IAE.

De l'importance d'un bon « score » au SIM

L'admission dans les IAE - le plus souvent en licence 3 et en master - demande donc aux candidats de passer au préalable les tests du « Score IAE-MESSAGE » (SIM), commun à tous les membres du réseau IAE. Plusieurs sessions sont organisées chaque année, aussi bien en France qu'à l'étranger, sur une cinquantaine de sites. Ainsi pas moins de 30 000 candidats l'ont passé en 2014.

Ce test national permet de passer un même écrit pour postuler à plus de 300 formations. Son objectif est de mesurer les aptitudes des candidats dans quatre domaines fondamentaux pour les futurs managers : culture générale, économique et managériale, compréhension et expression écrite en français, raisonnement logique et numérique et compréhension et expression écrite en anglais. Il constitue donc un élément d'appréciation du dossier de candidature à un cursus universitaire en management.

Le SIM est constitué d'une série de 50 questions pour chaque domaine, auxquelles le candidat doit répondre dans un temps imparti. Il est conçu comme un score, composé de trois sous-scores en français (obligatoires) et un sous-score en anglais. Chaque établissement pondère ces sous-scores comme il le souhaite, et les scores ne sont qu'un élément d'appréciation des candidatures (à côté du dossier du candidat et de l'entretien).

Les IAE permettent donc de s'orienter vers des formations variées, de la licence au master, dès le bac. Un bon moyen pour les étudiants de se professionnaliser pour entrer rapidement sur le marché de l'emploi dans des domaines comme la finance, le management, la gestion, et ce, à des postes clés.

Dernière mise à jour : 10 juin 2015