Instauré en 2018 pour remplacer Admission post-bac (APB), la plateforme Parcoursup fait son retour en 2019, accompagnée de nouvelles fonctionnalités. 

Si les grandes étapes de l’inscription dans l’enseignement supérieur restent inchangées, la démarche précise comporte de nouveaux éléments,  facultatifs ou obligatoires. On vous explique comment fonctionne l’une des étapes les plus importantes : la formulation des vœux

Numéro INE obligatoire

Depuis le 20 décembre, le site Parcoursup.fr est accessible afin de délivrer aux futurs candidats les informations essentielles à leur inscription : contenus des formations, attendus, nombre de places, nombre de vœux formulés en 2018, conditions d’accès, dates des journées portes ouvertes, débouchés et insertion professionnelle, etc. 

A partir du 22 janvier, les lycéens et étudiants en réorientation peuvent finaliser leur inscription à la plateforme. S’ils doivent tous pour cela disposer d’une adresse email valide, ils devront s’identifier à l’aide d’un élément dépendant de leur cas : 

  • Pour les lycéens préparant le bac ou les étudiants déjà titulaires du bac : le numéro INE (ou INAA en lycée agricole), qu’ils pourront par exemple trouver sur leur convocation au épreuves anticipées du bac.
  • Pour les candidats libres au bac : le numéro OCEAN (numéro d’inscription composé de 10 chiffres).
  • Pour les candidats ayant effectué leur scolarité à l’étranger, hors lycée français : cocher la case « Je n’ai pas d’INE ». 
  • Pour les candidats étrangers : faire les démarches de préinscription sur Parcoursup ou selon la procédure d’admission préalable. 

Par ailleurs, il est fortement recommandé aux étudiants en réorientation d’utiliser la même adresse email qu’en 2018 afin de retrouver les éléments de leur précédent dossier. 

Jusqu’à 10 vœux non hiérarchisés

Une fois inscrits, les candidats ont jusqu’au 14 mars pour exprimer jusqu’à 10 vœux dans des formations sélectives (BTS, DUT, CPGE, IFSI, etc.) ou non sélectives (licences), sans les classer par ordre de préférence. Certains de ses vœux peuvent être des vœux multiples

Pour chaque vœu formulé, les candidats devront remplir leur « projet de formation motivé », une sorte de lettre de motivation expliquant pourquoi ils veulent rejoindre telle ou telle formation. Ces projets de formations motivés peuvent être rédigés et modifiés jusqu’au 3 avril inclus. Cette date est également la date limite de dépôt des pièces jointes exigées. 

En plus de leurs envies et compétences scolaires les candidats peuvent également renseigner leurs expériences et engagements extrascolaires, qu’ils soient civiques, sportifs, culturels, associatifs ou professionnels (stages y compris). La saisie de ces informations, facultative, se fait via l’onglet « Vos activités et centres d’intérêt ».

Également facultative, une « fiche de suivi » est mise à disposition des candidats en réorientation et reprise d’études. Cela leur permettra de valoriser leur parcours et les démarches effectuées pour leur poursuite d’études.

Comment répondre aux propositions ?

Les réponses des établissements sont envoyées aux candidats entre le 15 mai et le 19 juillet. Selon le type de formation, les candidats peuvent recevoir ces quatre réponses :

  • « Oui » : le candidat est accepté.
  • « Oui, si » : (uniquement en formation non sélective) le candidat est accepté à la condition de suivre un parcours adapté avec des dispositifs personnalisé pour intégrer la formation. 
  • « Oui – en attente d’une place » : (uniquement en formation sélective) le candidat est sur liste d’attente et connaît sa position.
  • « Non » : (uniquement en formation sélective) le candidat est refusé.

Les dossiers des candidats sont actualisés une fois par jour, le matin. Du 15 au 19 mai, les candidats disposent de cinq jours pour répondre, incluant la date de réception (exemple : pour une proposition reçue le 17 mai, ils ont jusqu’au 21 pour l’accepter ou la refuser). A partir du 20 mai, ce délai passe à 3 jours, date de réception comprise. Les délais seront affichés en face de chaque proposition d’admission. 

Les candidats ont la possibilité d’accepter définitivement ou de refuser une proposition d’admission. Mais si un candidat est accepté dans une formation et sur liste d’attente dans une autre, il peut également bloquer sa place dans la première tout en maintenant son vœux dans la seconde, au cas où une place se libère. Pour l’aider à faire ce choix, le rang du dernier appelé de la liste d’attente en 2018, s’il est connu, devrait être affiché sur la plateforme.

A noter que la procédure est suspendue pendant les épreuves écrites du bac (du 17 au 24 juin) et qu’à partir du 25 juin, les candidats peuvent placer des vœux en attente dans le « répondeur automatique ».

A travers cette option facultative, ils indiquent ainsi leurs vœux numéro 1 à Parcoursup, qui se chargera de réponse automatiquement aux établissement si les candidats reçoivent les propositions souhaitées. S’ils mettent plusieurs vœux en attente dans le « répondeur automatique », les candidats devront les classer par ordre de préférence.

Suivis individuels et collectifs

Les candidats encore en attente après le 25 juin seront suivis par Parcoursup à travers trois points d’étapes, leur permettant de progressivement réduire la liste des formations « en attente ». Le 19 juillet, les candidats ayant acceptés une proposition tout en gardant des vœux en attente devront confirmer définitivement ce choix. 

Enfin, des entretiens individuels et collectifs seront mis en place à partir du 15 mai pour les candidats n’ayant reçu que des refusUne phase complémentaire, destinée aux candidats refusés partout ou aux lycéens et étudiants ayant raté leur inscription, sera ouverte de fin juin à mi-septembre.