C’est aujourd’hui, à 14 heures, que débute la procédure complémentaire de Parcoursup. Elle concerne tous les candidats à Parcoursup, hormis ceux ayant quitté la plateforme.

Depuis les premières réponses, communiquées aux candidats le 22 mai, moins de la moitié des 812 058 inscrits à Parcoursup ont pour l’instant obtenu satisfaction : ils étaient 350 911 à avoir confirmé un vœu ce matin, tandis 246 656 n’avaient pas encore choisi parmi la ou les propositions reçue(s), et 130 845 étaient encore en attente d’une proposition. 

Dans le même temps, environ 29 000 personnes n’ont obtenu que des refus, parmi lesquelles 7 421 ont saisi la commission d’admission, et plus de 54 000 candidats ont quitté la plateforme (avec ou sans proposition). 

Pendant le bac, la phase d’affectation a été suspendue, mais a redémarré ce matin. Cet après-midi à 14 heures, c’est la procédure complémentaire qui débute en parallèle

La procédure complémentaire recense les formations qui disposent encore de places. Elle permet aux candidats de formuler de nouveaux vœux dans celles-ci et de répondre aux propositions selon un calendrier accéléré. 

Comment fonctionne la procédure complémentaire ?

A compter du 27 juin et jusqu’au 21 septembre, la liste des formations disposant encore de place sera mise à jour tous les matins sur le site de Parcoursup. Les candidats peuvent formuler jusqu’à dix vœux, dans l’onglet « vœux », puis « vœux en phase complémentaire ». Les formations ont alors une semaine pour répondre aux candidatures. Les formations sélectives peuvent allonger ce délai, qui sera alors renseigné sur le site. Comme avec la procédure normale, les formations pourront répondre, « oui », « oui, si » et « non ». 

Qui peut s’inscrire à la procédure complémentaire ?

Tout le monde peut s’inscrire à la procédure complémentaire, même les candidats ayant déjà validé un vœu. Pour autant, le ministère précise qu’elle « s’adresse principalement » aux étudiants dans l’un des trois cas suivants : 

  • Ceux qui n’ont pas reçu de propositions
  • Ceux qui n’ont eu que des refus
  • Ceux qui ne se sont pas inscrits sur la plateforme
  • Ceux qui n’ont pas validé leurs vœux de la procédure normale, avant le 31 mars

Les candidats qui ne sont pas encore inscrits à la plateforme ont jusqu’au 21 juillet pour le faire. 

Puis-je reformuler un vœu qui m’a déjà été refusé ?

Non. La phase complémentaire ne permet pas de candidater à une formation qui vous a déjà refusé pendant la phase normale. Cependant, vous pouvez postuler dans des formations similaires dans un autre établissement. 

Combien de temps ai-je pour répondre ?

Pendant la procédure complémentaire, le délai de réponse est raccourci (il était de sept jours pendant la procédure normale). Pour les propositions reçues entre le 26 et le 29 juin, le délai de réponse est fixé au 1er juillet au soir. Du 30 juin au 1er septembre, les candidats auront trois jours pour répondre. Le délai passera ensuite à 24 heures. 

Dois-je constituer un dossier ? 

Oui. La phase complémentaire requiert les mêmes éléments que la phase normale. Tous les candidats doivent ainsi saisir leurs projets de formations motivés. Et les nouveaux inscrits doivent fournier les informations demandées pour constituer leurs dossiers.