Les universités ne sont pas épargnées par les classements d'universités. Dans celui du Times Higher Education, un tiers des établissements du pays perd des places au classement.

Après Shanghaï et QS, c'est au tour de Times Higher Education (THE) de publier un classement pas franchement reluisant pour les universités françaises. Comme en 2015, le prestigieux palmarès annuel du magazine londonien compte 27 établissements français (sur 980) mais un tiers d'entre eux dégringole au classement.

1 université dans le top 100, 4 dans le top 200

Le top 3 français symbolise la perte de vitesse de nos universités. L'Ecole Normale Supérieure recule de la 54e à la 66e place, l'Ecole Polytechnique de la 101e à la 116e et l'Université Pierre et Marie Curie (Paris 6) de la 113e à la 121e. L'Université Paris-Sud, 179e (l'une des deux seules en progression avec Claude Bernard Lyon 1), est le quatrième et dernier établissement français représenté dans le top 200, d'où a été éjecté l'Université Paris-Diderot (Paris 7, 199e en 2015).

Si le nombre d'universités françaises représentées dans le classement est stable, on le doit à un turnover heureux. Huit établissements en sont sortis, tandis que huit autres y ont été intégrés. Centrale Supélec, les Mines ParisTech ou encore l'Ecole Normale Supérieur de Cachan prennent ainsi les places laissées libres par Paris-Dauphines, Lille 1 et 2 ou Joseph Fourier Grenoble.

Les universités françaises dans le classement annuel du THE

Classement des universités : la France en difficulté Classement des universités : la France en difficulté
© Times Higher Education

Montée en puissance des universités asiatiques

Le reste du classement est toujours largement dominé par les Etats-Unis (63 universités dans le top 200 dont 7 dans le top 10). Mais pour la première fois depuis la création du palmarès, le leader n'est pas américain. L'université d'Oxford (Royaume-Uni), deuxième l'an dernier, monte sur la première marche du podium. Le Royaume-Uni est le deuxième pays le mieux classé, avec 32 établissements parmi les 200 premiers, devant l'Allemagne (22), les Pays-Bas (13), l'Australie (8), le Canada (8), la Suède (6) ou encore Hong-Kong (5).

Lire aussi Les écoles de management françaises font bonne figure

Times Higher Education note par ailleurs la montée des universités asiatiques. Là où 6 universités européennes quittent le top 200, quatre établissements d'Asie y font leur entrée. Et sur les 980 universités classées, 290 sont asiatiques (de 24 pays). L'université de Singapour (24e) est la première représentante du continent.

Le top 10 du classement du Times Higher Education

Classement des universités : la France en difficulté Classement des universités : la France en difficulté
© Times Higher Education