En juin 2015, Claire a obtenu son baccalauréat scientifique après avoir rattrapé un retard de 76 points. Aujourd'hui, cette étudiante en première année de sciences de la Terre revient sur cette expérience.

Claire a obtenu son bac S grâce aux rattrapages. Claire a obtenu son bac S grâce aux rattrapages.
Claire a obtenu son bac S
grâce aux rattrapages. © DR

Il y a des souvenirs qui marquent une existence. Claire, 18 ans, étudiante en première année de sciences de la Terre, pense voir tous ses espoirs d'obtenir le bac évanouis en juin 2015 lorsqu'elle découvre qu'elle doit rattraper 76 points à l'issue des écrits.

Quelques jours plus tard, elle sera pourtant diplômée d'un bac S. La jeune femme revient sur cette expérience mémorable.

Orientations : L'an dernier, tu as obtenu ton baccalauréat alors que tu avais énormément de points à rattraper, quels souvenirs en gardes-tu ?

Claire : Pour être honnête, je ne garde pas un très bon souvenir de l'année du baccalauréat. En revanche, j'en garde un excellent du jour où j'ai appris que je l'avais obtenu : un moment de soulagement, de joie, de liberté.

Bonus : sois alerté dès la publication des résultats du bac en t’inscrivant ici !

Toute l'année, j'ai travaillé dur, j'ai beaucoup révisé. Tous les soirs, les dimanches, je restais chez moi pour faire mes devoirs. Je refusais les sorties. Lors de chaque trimestre, je recevais les encouragements car les professeurs voyaient que je fournissais beaucoup d'efforts. Ils m'ont même donné l'avis favorable pour le bac.

Sans ces encouragements, je pense que j'aurais baissé les bras et que je ne l'aurais pas eu. Le soir, je rentrais chez moi, j'avais des crises de stress, je pleurais car je souhaitais arrêter mes études. Je n'en pouvais plus. J'en avais marre de faire autant d'efforts pour si peu de résultats.

Orientations : Finalement, tu t'en es remarquablement sortie en obtenant ton bac à l'issue des épreuves de rattrapages. Comment est-ce que cela s'est déroulé ?

Claire : J'avais 76 points de retard, ce qui représente 8 sur 20. C'est le minimum pour pouvoir passer les rattrapages. Lorsque j'ai vu que j'étais admise au second groupe, j'ai eu un moment de soulagement car on m'offrait une deuxième chance. Mais quand j'ai vu le nombre de points que je devais rattraper, le sol s'est écroulé, j'ai totalement perdu confiance.

Mes amis, ma famille, mes professeurs m'ont encouragé. Je me suis remise à réviser pendant toute une journée, en me disant qu'ainsi, je n'aurais aucun regret. Je voulais donner le maximum jusqu'à la fin. Aujourd'hui, j'en suis fière.

Je me souviens encore du professeur de physique-chimie qui m'a fait passer à l'oral de rattrapage. Lorsque j'ai paniqué, il m'a dit que tout allait bien se passer. Il avait raison. Je suis passée de 5 sur 20 à 13. En SVT, je suis passée de 3 à 8. Les deux épreuves avaient un gros coefficient (6).

Orientations : Comment est-ce que tu as appris que tu avais ton baccalauréat ?

Claire : J'étais au cinéma pour me changer les idées après les rattrapages. J'ai reçu un SMS d'une surveillante : elle me félicitait d'avoir eu mon bac. Je n'y croyais pas. J'ai appelé le lycée, et lorsque l'on m'a confirmé que c'était vrai, j'ai sauté de joie. J'en ai même pleuré.

Les gens se retournaient sur mon passage. Jamais je n'avais été aussi hystérique. Je n'y ai vraiment cru que lorsque j'ai eu mon diplôme entre les mains.

Orientations : Aujourd'hui, où en es-tu ?

Claire : J'entame des études au sein de l'université de sciences de la Terre. Je vais y effectuer une licence. Dans le meilleur des cas, je compte ensuite intégrer une école en alternance sur deux ans afin de devenir ingénieur dans le domaine de l'eau ou de l'environnement. Mais mes projets peuvent encore changer.

Je suis contente d'avoir quitté le général pour aller dans une voie qui m'inspire vraiment. J'ai des projets et pas mal d'ambitions. J'espère et je pense pouvoir réussir.

Pour finir, je souhaiterais donner un conseil aux élèves qui vont passer le baccalauréat : accrochez-vous quels que soient vos résultats. Même si vous pensez que cela ne sert à rien, un jour où l'autre, votre travail portera ses fruits !