La région Centre Val de Loire a particulièrement bien développé son offre de formation en alternance, grâce notamment à un partenariat étroit entre les collectivités et les entreprises. Une association qui assure de belles perspectives d'avenir…

La carte des cursus en alternance s’étoffe de plus en plus en région Centre-Val de Loire. Les jeunes ont accès à plus de 350 diplômes différents proposés au sein de 41 CFA. L'alternance est aujourd'hui accessible à tous les niveaux, du CAP au diplôme d'ingénieur.

Plus de 20 000 étudiants suivent ce mode de formation. « Pour faire face à la demande, les deux universités de Tours et d'Orléans ont dû créer un CFA interuniversitaire », explique Jean Gilbert, responsable de la formation en alternance et de la formation continue à l'université d'Orléans.

Des défis pour l’alternance en région Centre-Val de Loire

La région Centre-Val de Loire est la première région céréalière d'Europe. Si son économie s'est fortement développée dans le secteur tertiaire ces dernières années, elle accueille également de grands groupes industriels de la production de médicaments, de la cosmétique, du caoutchouc, de la transformation des matières plastiques…

Face à la diversité des débouchés, l’offre de formation s'est adaptée en développant particulièrement la voie de l'alternance. « Les perspectives sont d'étendre les domaines de formation en alternance à l'industrie, la mécanique, la comptabilité, la gestion et l'informatique, qui sont des secteurs porteurs », expose Jean Gilbert. Ainsi, pour s'assurer de la pertinence et de la qualité des parcours proposés, la région développe de plus en plus de partenariats avec les branches professionnelles, comme l'industrie, les transports, les services à la personne, l'agroalimentaire

Primes et espaces de méditation

Afin de favoriser la mise en pratique de l’apprentissage, la région Centre-Val de Loire accorde une aide financière aux entreprises. La prime à l’apprentissage est réservée aux entreprises du secteur privé et de la fonction publique territoriale ou hospitalière de moins de onze salariés et implantés dans la région. Elle concerne près de 7 000 employeurs et s’élève à 1 000 € par année scolaire, à condition que l’apprenti soit assidu aux cours dispensés par le CFA. En outre, une aide au recrutement de 1 000 € est également prévue pour les entreprises de moins de 250 salariés embauchant un premier apprenti ou un apprenti supplémentaire.

Des espaces de méditation sont également mis à disposition des employeurs, des apprentis et de leur famille. Financés par la région et le fonds social européen, ces 18 espaces, implantés au sein de CFA, visent à favoriser le bon déroulement des contrats d’apprentissage. En cas de conflit ou de difficultés, ils proposent une écoute et un échange afin de prévenir les ruptures de contrats et de trouver la meilleure solution pour sécuriser les parcours de formation.