Les résultats d'admission du Certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement du second degré (Capes) sont tombés le 2 juillet 2015. Le bilan ? Les mathématiques souffrent d'un manque de candidats admis pour le nombre de postes proposés.

Un bilan qui en avait déjà inquiété plus d'un en juin dernier, lors des résultats d'admissibilité aux concours externes du Capes (Certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement du second degré). Un mois plus tard, ce sont les résultats d'admission du Capes externe de mathématiques qui sont révélés au grand public. Ils confirment la tendance à une « crise du recrutement » : le nombre de candidats recevables est ainsi inférieur à celui des postes ouverts dans cette filière cette année.

Un déficit de candidats confirmé

Les résultats sont sans appel : pour 1 440 postes ouverts en mathématiques, seuls 1 098 candidats sont admis (1 097 sur liste principale et 1 à titre étranger).

Lors de la publication des résultats d'admissibilité un mois plus tôt, le syndicat national des enseignants du second degré (SNES-FSU) revenait sur ses inquiétudes, exprimées en novembre 2014. Il annonçait ainsi une baisse de 5,1 % des admissibles dans cette discipline, alors que le nombre de postes offerts était en hausse de 15,8 %. L'association avait alors dénoncé « des conséquences lourdes pour les enfants ».

Attirer toujours plus de candidats

En décembre 2014, la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, annonçait un plan pour redonner le goût des mathématiques aux élèves. L'un des objectifs : susciter des vocations et attirer de nouveaux candidats au Capes externe dans les années à venir.

Pour y parvenir, le ministère s'était engagé à maintenir le nombre de postes ouverts aux concours de cette discipline à un niveau élevé. Mais si ce dernier est stable, voire en hausse comme en 2014, cela ne suffit toujours pas à combler le déficit de candidats recevables et admis.

Malgré tout, ces chiffres montrent tout de même une amélioration par rapport aux résultats du Capes de mathématiques 2014, où seuls 838 postulants étaient admis pour 1 243 postes proposés.