Le BTS (Brevet de Technicien Supérieur) est un diplôme de niveau bac+2 validant un cursus professionnalisant. Il se prépare aussi bien au sein d'établissements publics que privés.

Les structures de formation

Le BTS se prépare aussi bien au sein d'établissements publics que privés. L'inscription en lycée public équivaut financièrement à celle déposée en université ; en revanche les frais de scolarité en école privée restent nettement plus élevés.

Mais la qualité d'un enseignement ne s'évalue pas en fonction du coût des études : les écoles privées offrent souvent des outils pédagogiques et un suivi justifiant leurs prix. D'où l'importance de bien choisir son école et d'en envisager tous les atouts (encadrement, pourcentages de réussite à l'examen comparés à la moyenne académique et à la moyenne nationale, réputation des enseignants...) en se rendant aux journées portes ouvertes organisées chaque printemps.

Conditions requises

Le discours habituel martèle que seuls les bacheliers peuvent intégrer un BTS. Faux.

S'il est vrai que les titulaires d'un bac sont mieux armés pour affronter un cursus en BTS, rien n'oblige, en revanche, les établissements à restreindre leur choix à ces seuls candidats.

Les non-bacheliers peuvent ainsi intégrer une première année de BTS, tout en sachant, néanmoins, qu'aujourd'hui, seules les écoles privées les accueilleront dans leur grande majorité.

Votre orientation

L'éventail des possibilités en BTS occasionne souvent des hésitations dans le choix des filières. Or, il est impératif de construire son orientation dès ses "années lycée".

Vous souhaitez vous diriger vers une filière à dominante "marketing et commerciale" ? Bien, mais laquelle ? Management des unités commerciales (MUC) ? Négociation et relation clients (NRC) ? Commerce international ? Technico-commercial ? Chargé de clientèle dans le secteur de la banque ?

Précisez votre projet en définissant clairement la fonction et le type d'entreprise que vous souhaiteriez intégrer. N'oubliez pas que vos deux années de formation vous préparent à un métier, c'est-à-dire à l'acquisition de compétences précises. Mieux vaut donc déterminer exactement votre profil professionnel plutôt que de vous tromper de voie et d'exercer une profession à contrecœur, "faute d'orientation".

Validation du BTS

La validation du BTS est conditionnée par un examen national final. A noter que, contrairement au baccalauréat, il n'y a pas d'épreuve de rattrapage pour les candidats qui obtiennent une note inférieure à 10/20. Il existe cependant une commission permettant le rattrapage des étudiants proches de la moyenne.

Le passage de première en deuxième année, quant à lui, est soumis à l'appréciation du conseil de classe.

Des BTS en trois ans ...

Certaines filières exigent des étudiants qu'ils aient des prérequis techniques et professionnels avant même leur entrée en première année. C'est le cas des BTS spécialisés dans les arts appliqués ou dans l'hôtellerie-restauration.

Les classes de mise à niveau (MAN) préparent ainsi en un an les candidats "non-initiés" aux bases du référentiel de BTS première année. Un plus pour réussir son orientation, son cursus puis son projet professionnel.

Dernière mise à jour : 4 mars 2015