Pour la première fois depuis 2009, le taux de chômage est passé sous la barre des 9 % en décembre 2017. Une évolution plutôt favorable pour les jeunes.

L’Insee vient de confirmer les chiffres de Pôle emploi : en 2017, le taux de chômage est en baisse de 1,1 point. Une baisse significative pour toutes les tranches d’âges et notamment pour les jeunes. En un an, le taux de chômage des 15-24 ans a diminué de 2,8 points. C’est presque six fois plus que celui des plus de 50 ans. Des perspectives encourageantes pour les jeunes qui s’expliquent par une fin d’année plutôt favorable.

735 000 jeunes demandeurs d’emploi en décembre 2017

En effet, en fin d’année 2017, le taux de chômage des jeunes a atteint 20,7 % de la population active, alors qu’il était de 21,7 % au troisième trimestre, selon l’Insee. Des statistiques partagés par Pôle emploi. Si leurs constats sont similaires, les deux institutions n’ont pourtant pas les mêmes méthodes de calculs. En effet, Pôle emploi prend en compte son nombre d’inscrits, quand l’Insee réalise une enquête sur l’activité des ménages.

Evolution du chômage en 2017 selon l'Insee © Insee Evolution du chômage en 2017 selon l'Insee © Insee

De plus, contrairement à l’Insee, Pôle emploi répartit ses inscrits en fonction de leur activité au cours des derniers mois. Au quatrième trimestre, pour toutes les catégories, A, B ou C, le nombre de demandeurs d’emploi est en baisse chez les moins de 25 ans. Chez les jeunes n’ayant pas exercé d’activité au cours du dernier mois (catégorie A), cette diminution est de 0,3 % sur le dernier trimestre de l’année 2017. Cela signifie que 460 800 jeunes, qui n’ont pas travaillé en décembre 2017, sont inscrits à Pôle emploi, contre 477 500 en décembre 2016. 

Même constat pour les jeunes ayant exercé une activité précaire (catégories B et C) : -2,1 % en trois mois, alors qu’ils sont plus nombreux chez les plus de 25 ans (+1,1 et +2,5 %). Toutes catégories confondues (A, B et C), Pôle emploi a comptabilisé 735 000 jeunes demandeurs d’emploi en décembre 2017. Ils étaient 739 500 en 2016. Soit une diminution de 0,5 % en un an.

Evolution du chômage selon Pôle emploi  © Pôle emploi Evolution du chômage selon Pôle emploi © Pôle emploi

La fin de la précarité ?

Pourtant, au cours de l’année, la baisse du chômage des jeunes a souvent été accompagnée par une augmentation de la précarité. En novembre dernier, le taux de chômage des jeunes de catégorie A a diminué de 4,5 % en un an mais il a augmenté de 3 % pour ceux des catégories B et C.

Cette précarité se serait atténuée en fin d’année. D’après l’Insee, le nombre de contrats en CDI et en CDD ou intérim ont légèrement augmenté en fin d’année (49,1 % et 8,1 %). Mais l’augmentation est plus significative pour les contrats à temps complet : +1,2 point chez les 15-24 ans. Le taux d’emploi à temps partiels a, quant à lui, diminué de 0,5 point chez les jeunes. Sur toute la tranche d’âge, 22,9 % des 15-24 ans ont un emploi à temps plein et 6,9 % à temps partiel.