En septembre prochain, les étudiants vont économiser 15 € sur leurs frais d’inscription à l’université.

Bonne nouvelle pour les étudiants : le montant des droits universitaires est revu à la baisse pour la rentrée 2018. L’information révélée par Le Monde fait suite à un courrier envoyé par le ministère de l’enseignement supérieur aux universités le 5 juillet dernier. Cette économie d’environ 15 € intervient en même temps que la mise en place de la nouvelle cotisation étudiante de 90 €.

170 € en licence et 243 € en master

Chaque année, pour intégrer l’enseignement supérieur, les étudiants doivent payer des droits universitaires. Cette somme est fixée par le ministère et varie selon le diplôme préparé par l’étudiant. A partir de septembre, les frais passeront de 184 € à 170 € pour les inscrits en licence et de 256 € à 243 € pour les masters. Seuls les étudiants boursiers seront exemptés de ces frais.

Une nouvelle cotisation pour compenser les frais d’inscription

Cette économie est en fait due à la suppression de la cotisation à la sécurité sociale. Suite à l’adoption de la loi Orientation et réussite des étudiants par le Parlement le 20 mars dernier, les étudiants bénéficient d’un nouveau régime de santé. A partir de la rentrée, la cotisation de 217 € est supprimée au profit d’une nouvelle contribution à la vie étudiante et au campus (CVEC), d’un montant de 90 €.

Cette cotisation, qui sera versée directement au Crous, comprend à la fois les droits de médecine préventive, la contribution au fond de solidarité au développement des initiatives étudiantes et les cotisations aux activités sportives et culturelles. Des sommes qui étaient jusqu’à présent inclus dans les frais d’inscription.

Les universités déçues par le ministère

A l’inverse des étudiants, cette annonce n’a pas été bien reçue du côté des présidents d’université. Dans un communiqué, ils ont fait part de leur mécontentement en dénonçant un « contexte où les moyens font cruellement défaut dans l’enseignement supérieur ».