Vous n'avez pas obtenu votre bac technologique du premier coup ? Pas d'affolement : Orientations vous donne des conseils pour vous préparer au mieux aux rattrapages.

Vous n'avez pas décroché la moyenne mais obtenu plus de 8 ? Avec les rattrapages, une seconde chance s'offre à vous. Il faut savoir que deux tiers des « recalés du premier groupe » obtiennent, la plupart du temps, leur diplôme par cette voie. Tout n'est donc pas perdu !

Pour cela, il vous faudra choisir deux matières parmi celles déjà présentées à l'écrit. Mieux vaut donc bien faire son choix après l'annonce des résultats. Orientations fait le point pour vous aider à bien faire votre choix et préparer au mieux ces épreuves.

Calculer les points à rattraper

A l'annonce des résultats, vous apprenez qu'il faut vous rendre aux oraux de rattrapages. La première étape est de calculer les points qu'il vous manque pour obtenir le bac. Pour cela, rien de plus simple : il faut dans un premier temps calculer le nombre de points correspondant à une moyenne de 10/20, en multipliant par 10 la somme de vos coefficients.

Ensuite, en allant chercher le détail de vos notes, il vous sera indiqué le nombre de points que vous avez obtenus. Faites la soustraction, et vous saurez combien de points il vous faut maintenant rattraper.

Choisir des matières stratégiques

Vous avez 10, 25 ou 40 points à rattraper ? Dans tous les cas, ne baissez pas les bras. Vous disposerez d'une demi-journée pour informer votre centre d'examen au sujet des deux matières que vous souhaitez repasser. Mieux vaut donc ne pas perdre de temps.

Le moyen le plus efficace pour gagner un maximum de points est de sélectionner les matières dans lesquelles vos notes sont les plus basses ou celles dont les coefficients les plus élevés. Même si ce ne sont pas vos matières favorites, ce sont celles qui vous permettront de récolter le plus de points. Ainsi, il vous sera bien plus aisé de rattraper vos résultats en choisissant une matière où vous avez eu 6 et où le coefficient est de 5 que de rattraper un enseignement où vous avez eu 12 et où le coefficient est de 4.

Il faut évidemment que vous vous sentiez capable de faire mieux. Dans tous les cas, n'hésitez pas à prendre conseil auprès de vos professeurs : ils vous connaissent et sont souvent les plus à même de juger de vos capacités. Ils peuvent également vous donner des indications quant à la durée et au contenu des épreuves, qui diffèrent selon la série.

A noter que l'examinateur qui vous fera passer votre oral n'a pas connaissance de votre livret scolaire. Votre dossier est uniquement examiné pendant les délibérations du jury...

Réviser de manière efficace

Vous aurez peu de temps pour réviser les oraux de rattrapages. Ne perdez pas une minute et allez à l'essentiel. Vous pouvez, à titre d'exemple, faire de petites fiches techniques récapitulatives ou relire celles que vous aviez faites au cours de l'année, en prenant soin d'insister sur les points susceptibles de vous poser des difficultés. N'hésitez pas à prendre conseil auprès de vos amis, à l'aise dans les matières que vous avez choisies. Demandez à vos professeurs de prendre quelques minutes pour vous réexpliquer un point que vous n'auriez pas compris.

Gardez confiance en vous

Les rattrapages sont bien souvent stressants. Néanmoins, gardez en tête que les examinateurs ne sont pas là pour vous mettre des bâtons dans les roues. Le jour des oraux, mettez toutes les chances de votre côté : soignez votre tenue vestimentaire, soyez poli, agréable et souriant.

Surtout, essayez de d'oublier vos craintes, restez concentré et soyez sûr de vos forces. Il convient au cours cette seconde chance, de montrer que vous maîtrisez votre sujet.

Témoignage : Tiffany, 21 ans, a obtenu son bac STG (aujourd'hui STMG) après les rattrapages

« En sortant des épreuves écrites, je savais que j'étais aux rattrapages car je sentais très mal ce que j'avais fait dans les épreuves à gros coefficient. Quand j'ai vu les résultats, je n'ai donc pas été étonnée et j'ai choisi les deux matières dont je savais qu'elles m'apporteraient le plus de points grâce à leur coefficient, en plus, c'étaient mes deux matières préférées.

Dans la première, ça n'a pas été payant puisque je suis passé de 11 à 10, par contre, dans la seconde je suis passée de 8 à 15, soit les 48 points qu'il me manquait pour avoir mon bac. J'avais tellement peur de devoir redoubler, je n'avais pas le droit d'échouer.

Si je peux donner un conseil à ceux qui s'apprêtent à passer les rattrapages cette année : dès que vous avez les résultats, ne vous trompez pas dans le choix des matières, révisez bien et faites tout pour convaincre le jury. »