Accessible après la classe de troisième, le bac professionnel donne la possibilité aux jeunes de se spécialiser rapidement dans un domaine qui les intéresse. En quoi le programme est-il différent des filières générales et technologiques ? Orientations fait le point.

Le bac professionnel se déroule en trois ans. Il est accessible après la troisième, après un CAP, mais aussi, après une seconde ou une première générale ou technologique. La filière professionnelle se différencie des deux autres par un aspect très professionnalisant. Son objectif est de former les lycéens à un métier afin de leur permettre d'intégrer rapidement le monde du travail.

Le programme du bac professionnel

Le cycle peut être suivi dans les lycées professionnels et agricoles, mais aussi, en apprentissage au sein des centres de formation d'apprentis (CFA).

Quel que soit le bac professionnel choisi, le cursus prévoit des enseignements généraux identiques pour tous les élèves. Parmi eux, des cours de français, d'histoire-géographie, d'éducation à la citoyenneté, de langues vivantes (1 et 2), de mathématiques, d'arts appliqués-cultures artistiques et d'éducation physique et sportive (EPS).

A ces cours s'ajoutent des enseignements professionnels liés à la spécialité choisie. Ils représentent une grande partie des cours suivis chaque semaine par les élèves (13h45 environ).

« Ce dispositif nous permet d'étudier à la fois les matières traditionnelles, comme les élèves des autres filières, et les spécialités liées au métier que nous souhaitons exercer, commente Maxime, élève de terminale en bac pro Cuisine. Je trouve que c'est une très bonne solution pour ceux qui souhaitent être dans le concret rapidement », ajoute-t-il.

Un accompagnement personnalisé est également proposé à tous les élèves qui choisissent le bac professionnel. Il leur permet, durant tout leur parcours, d'être accompagnés, en fonction de leurs besoins, dans leurs projets personnels. Un dispositif qui peut prendre la forme d'un travail de soutien, d'approfondissement et d'aide à l'orientation.

Un cycle professionnalisant

En initial, au cours des trois années de formation, de nombreuses périodes de stage sont prévues (22 semaines).

« C'est une véritable chance qui nous est donnée, témoigne Maxime. J'attaque ma dernière année et j'ai déjà effectué plusieurs stages dans lesquels j'ai beaucoup appris et progressé. Cette année, mon objectif est de trouver une entreprise qui soit susceptible de m'engager en alternance l'an prochain, car je souhaite m'orienter vers un BTS Hôtellerie-restauration », avoue-t-il.

Geoffrey, 23 ans, a obtenu son bac professionnel Boulanger pâtissier l'an dernier. « J'ai directement été employé après l'obtention de mon bac, raconte-t-il. Le cursus m'a permis d'acquérir une expérience que j'ai ensuite pu mettre en valeur pour être embauché rapidement. Je suis ravi », conclut-il.