Décrocher son bac ne relève pas de la chance : il faut y travailler. Et éviter de tomber dans certains pièges ! Orientations vous dévoile les principaux, et la manière de les éviter.

1 - Réviser au dernier moment

Attention à ne pas être pris par le temps ! Réviser au dernier moment est une très mauvaise idée. Au contraire, le travail doit se faire sur le long terme. La veille de l'épreuve, on ne révise plus : cela est inutile, et ce moment est dédié à la relaxation. Rassurez-vous : vous vider la tête ne fera pas s'échapper toutes vos connaissances accumulées !

2 - Faire une impasse

Choisir délibérément de ne pas réviser un chapitre est une erreur. Si vous êtes pris par le temps, essayez de trier les notions indispensables de celles qui pourraient ne pas être sues. "D'une manière générale, l'impasse est une mauvaise idée", martèle ainsi Valérie Carpentier, professeure de sciences physiques, donnant des cours de soutien chez Cours Ado.

3 - Choisir un sujet avant l'épreuve

Arriver à l'épreuve en sachant que l'on va composer sur la dissertation exclusivement, ou sur le commentaire de texte, ce n'est pas une bonne solution. La raison : le sujet proposé peut très bien ne pas vous convenir. Pour éviter les lacunes, veillez à vous entraîner à tous les exercices durant l'année scolaire. Il faut "s'entraîner à faire des exercices avec une feuille blanche posée à côté de soi. En cas d'oubli, on peut ainsi écrire la notion qui n'est pas maîtrisée, pour la travailler par la suite", conseille Valérie Carpentier.

4 - Mal gérer son temps

L'erreur est de se dire qu'on a 4h devant soi, et donc tout notre temps. Faux ! Le temps file vite, très vite lors d'une épreuve. Pour éviter d'avoir à terminer de composer à la quatrième vitesse, il est important de gérer son temps dès le début : 10 minutes pour la lecture et le choix du sujet, une heure pour le brouillon,... et surtout se consacrer quelques minutes pour la très importante relecture !

5 - Faire du hors-sujet

Attention à la précipitation, qui peut mener à une mauvaise compréhension de l'intitulé, et donc au hors sujet ! En effet, le correcteur ne peut mettre de note supérieure à 6/20 pour une copie hors-sujet, même si votre raisonnement et vos connaissances sont bons. Veillez donc à bien lire les documents, et à bien étudier la problématique.

6 - Vouloir tout dire

Vouloir tout dire n'est pas bon, surtout dans des matières où il faut expliquer : philosophie, histoire, géographie... Mais il ne faut pas omettre des éléments importants. C'est pourquoi, il faut trier ce qui doit être évoqué de ce qui ne doit pas l'être. Cela ne sert à rien de perdre du temps à expliquer une notion qui n'est pas demandée et qui, au final, ne vous rapportera pas de points...

7 - Ne pas développer

L'excès inverse consiste à ne pas en dire assez, en supposant que le correcteur comprendra. Il faut partir du principe qu'il faut expliquer et illustrer ce que l'on avance par des exemples ou des citations. De même, il est nécessaire d'utiliser des mots de liaison, qui feront progresser votre raisonnement. "Il ne faut pas hésiter à bien rédiger, surtout dans les matières scientifiques, où cela ne coule pas de source. En facilitant la vie du correcteur, il sera mieux disposé pour corriger la copie", souligne Valérie Carpentier.

8 - Paraphraser le document

Un argument n'est pas une paraphrase du texte que vous avez à disposition. Paraphraser le texte ne vous rapportera aucun point. De la même manière, plutôt que d'écrire "l'auteur dit que...", privilégiez des formulations comme "l'auteur met en relief...", "l'auteur explique...". Cela permettra de montrer au correcteur que vous avez saisi le sens du texte.

9 - Tenir des propos déplacés

L'humour ne plaît pas (forcément) au correcteur. Il veut savoir si vous avez un raisonnement et des connaissances, pas si vous maniez le registre comique à la perfection. En plus, vous ne connaissez pas l'opinion du correcteur : il faut donc éviter toute perle du genre : "Le désir d'enfant pour une femme est naturel, donner la vie est dans l'ordre des choses, c'est instinctif d'avoir une progéniture. Les femmes qui n'en veulent pas, ou pire qui choisissent l'abominable assassinat en avortant, sont donc des êtres pervertis"...

10 - Ne pas se relire

On pense avoir réussi et on ne se relit pas. Pressé d'en finir, on rend sa copie et on sort avant la fin de l'épreuve. Dommage, ça aurait pu éviter de belles fautes d'orthographe ! Une copie sans faute peut en effet permettre d'obtenir quelques points supplémentaires ou, du moins, de ne pas en perdre...