Les deux semaines qui précèdent les premières épreuves du baccalauréat Economique et social (ES) sont importantes. Comment les mettre à profit ? Orientation-Education vous aiguille pour organiser vos révisions durant ce laps de temps.

Le baccalauréat Economique et social (ES) approche et il est temps pour les bacheliers de bien organiser les deux semaines de révisions à venir. Le coup d'envoi de l'examen du baccalauréat ES sera donné avec la philosophie. Les épreuves de sciences économiques et sociales (coefficient 7), d'Histoire-géographie et de mathématiques (coefficient 5 chacune) doivent être travaillées en priorité.

Il s'agit maintenant de réviser le programme abordé en cours tout au long de l'année, jusqu'à le maîtriser à la perfection pour le jour J. Orientation-Education est allé à la rencontre de Stéphanie Thullier, professeure de sciences économiques et sociales (SES), afin de vous proposer un planning de révisions efficace pour le bac ES.

Semaine 1 : focus sur les matières importantes

Les cours sont maintenant derrière vous. Plus que deux semaines, à la fois longues et très courtes, vous séparent de la ligne d'arrivée. A ce moment-là, vous savez dans quelle matière vous avez le plus de facilités et, au contraire, celles où vous rencontrez le plus de difficultés.

« Selon le tempérament de chacun, on peut commencer par réviser ce qui est le moins désagréable, le plus simple ou le plus intéressant pour arriver à se ‘"lancer" rapidement dans les révisions. Ou au contraire, d'autres préféreront commencer par ce qui est le plus difficile. Il faut essayer d'y trouver des satisfactions d'une manière ou d'une autre... », explique Stéphanie Thullier, professeure de SES en terminale ES.

Un bon planning de révisions

Vous êtes également conscient de la répartition des coefficients pour les matières qui concernent votre filière économique et sociale. Il s'agit d'établir un planning de révisions selon ces critères.

Les sciences économiques et sociales, les mathématiques ou encore l'Histoire-géographie représentent les matières à coefficients les plus élevés pour le bac ES. Vous devez faire le point sur ces matières, revoir chaque cours dans sa globalité et assimiler toutes les notions qui s'y rattachent.

« Pour bien réviser les SES, les élèves doivent avoir à leur disposition trois outils de révisions : l'incontournable fiche de révision réalisée pour chaque chapitre, qui doit être synthétique, facile à relire et basée sur les notions essentielles ; le plan du cours, qui permet de comprendre les problématiques liées à chaque chapitre ; et le programme officiel qui permet de cadrer les questions sur lesquelles il est possible d'avoir un sujet qui tombe », détaille Stéphanie Thullier.

Une fois ces outils en main, mettez-vous dans les conditions de l'examen : grâce aux annales des années précédentes, entraînez-vous sans l'aide du cours à réaliser les exercices demandés, et pensez à vous chronométrer selon le temps qui vous sera réellement imparti le jour de l'examen.

Varier les matières révisées

Tentez de rendre vos journées plus agréables en variant les matières et les tâches : révisez un cours le matin, faites quelques exercices l'après-midi. Le soir, avant de vous coucher, relisez vos fiches en essayant de vous détendre. Pensez aussi, de manière plus ludique, à faire des quiz ou des tests de connaissances sur Internet pour les matières les plus importantes.

« On peut aussi s'entraîner à expliquer un point du programme à un membre de la famille ou un ami qui n'a jamais fait de SES, ce qui oblige à clarifier sa pensée et à expliciter tout le vocabulaire spécifique », ajoute Stéphanie Thullier.

« Il peut être très utile de se poser des questions entre copains pour avoir des explications ‘à hauteur d'élèves', éventuellement moins précises mais parfois plus claires », conclut la professeure. Travailler en groupe permet en effet de mettre toutes les chances de votre côté pour réussir l'examen final. Cela vous permettra de faire le point sur votre avancée et de revoir quelques points du cours si besoin.

Semaine 2 : le meilleur pour la fin

A ce stade de vos révisions, les matières les plus importantes et les plus difficiles à vos yeux doivent être maîtrisées. Place maintenant aux cours que vous appréciez tout particulièrement et pour lesquels vous avez le plus de facilités. Si vous êtes adepte des langues étrangères ou si vous avez choisi des options supplémentaires, faites en sorte de « grappiller » un maximum de points.

Laisser les matières qui vous posent le moins de problèmes pour la fin est judicieux : vous maîtriserez celles qui vous semblaient les plus contraignantes, tout en travaillant avec plaisir celles que vous affectionnez en particulier. Ainsi, vous vous sentirez à l'aise et confiant pour attaquer toutes les épreuves la semaine suivante. N'hésitez pas à discuter de vos révisions avec vos camarades car, en échangeant avec eux, vous pourrez vous rendre compte d'un éventuel oubli dans vos révisions et rectifier le tir à temps.

Faire des pauses, mais pas trop

Stéphanie Thullier rappelle que l'essentiel, c'est de se fixer « un programme de révision assez précis mais "raisonnable", pour avoir réellement le sentiment d'avoir progressé dans votre travail, pour mesurer les efforts accomplis et se rassurer ».

Enfin, dernier mot d'ordre : dé-ten-dez-vous ! Le baccalauréat reste un diplôme avec beaucoup d'enjeux, et la période des révisions est bien souvent synonyme de stress et de fatigue. Adoptez une bonne hygiène de vie, évitez les veillées ou nuits blanches et maximisez votre énergie dans la journée.

Les deux jours qui précèdent le bac, pensez à vous aérer, voir des amis ou de la famille. Faites un peu de sport si le coeur vous en dit, défoulez-vous et évacuez le stress pour entamer le bac en toute sérénité. Soufflez... avant de fournir un dernier effort pour obtenir votre baccalauréat.