Même si la durée de l'épreuve est de 4h, chaque minute de la dissertation compte. Il est donc impératif de bien gérer son timing pour s'assurer de rendre un travail de qualité le jour J.

Malheureusement, il n'y a pas de solutions miracles, et tout dépend des capacités rédactionnelles de chacun et des sujets qui tomberont le jour de l'examen. Cependant, vous devez toujours répartir votre temps entre deux étapes fondamentales : la réflexion au brouillon et l'écriture au propre.

1h30 à 2h de brouillon

10 minutes pour choisir le sujet

Prenez le temps de parcourir les deux sujets pour faire votre choix. Une fois décidé, il est indispensable de le garder ! Pas la peine de changer de sujet au milieu de l'épreuve.

10 minutes d'analyse du sujet

Le sujet est la base de votre devoir, il convient donc de passer du temps à correctement l'analyser : définition des termes, cadre spatio-temporel, type du sujet posé (analyse ou discussion ?)...

15 minutes de brainstorming

Mobilisez toute les connaissances qui vous viennent à l'esprit à la lecture du sujet : notions essentielles du chapitre, auteur, exemple concret, actualité, mécanisme... N'hésitez pas à tout noter, quitte ensuite à mettre de côté l'inutile voir tout ce qui est hors-sujet.

Petite astuce : pour la question de synthèse en SES notamment, faites ce brainstorming avant de lire les documents du dossier pour garder votre esprit ouvert au sujet.

30 à 45 minutes de plan détaillé

A partir de tout votre travail précédent, vous devez dégager une problématique et un plan. Ce dernier doit répondre à la problématique que vous avez posée, et il doit être structuré. Mettez en forme ce plan en rédigeant les titres de manière explicite et en indiquant - par des tirets ou des flèches - chacune de vos idées dans les sous-parties. Petite astuce : assurez-vous que, dans chaque sous-partie, vous avez au moins une notion ou un mécanisme, ainsi qu'un exemple.

15 à 30 minutes pour la rédaction de l'introduction et de la conclusion

Au brouillon, n'hésitez pas à rédiger entièrement, au moins, l'introduction et, si vous êtes encore dans les temps, la conclusion. L'introduction parce qu'elle annonce la couleur de votre devoir, et la conclusion parce que c'est la dernière chose que lit le correcteur. Respectez donc bien les étapes de ces deux parties fondamentales de votre dissertation : accroche, définition des termes du sujet, problématique et annonce du plan pour l'introduction ; bilan de chaque partie et ouverture pour la conclusion.

Respirez 5 minutes, le plus dur est fait !

2h à 2h25 de rédaction au propre

Une fois le plan détaillé, l'introduction et la conclusion sur le brouillon, vous entrez alors dans la phase de "pilotage automatique". Vous ne faites, en réalité, que recopier votre plan détaillé en y mettant la forme. Comptez environ 30 minutes par sous-partie, même si cela varie en fonction de leur nombre. Pensez aussi à bien lier vos arguments entre eux par des mots de liaison (en effet, ainsi, donc, de plus...), à toujours commencer chaque partie par une mini-introduction et à la finir par une mini-conclusion. Enfin n'oubliez pas de sauter des lignes entre chaque partie !

Les 5 dernières minutes fatidiques

Après 3h55 de travail acharné, ce serait vraiment dommage de perdre des points sur des fautes de syntaxe ou d'orthographe. Pensez aux correcteurs qui, après la cinquantième copie, en ont assez de voir toujours les mêmes fautes.

Alors n'oubliez pas que "malgré" ne s'écrit pas "malgrès", qu'après l'auxiliaire avoir le participe passé ne s'accorde avec le COD que s'il est placé avant le verbe, etc. En bref : relisez-vous !