Quelles sont les techniques pour réaliser de bonnes fiches de révisions pour préparer le baccalauréat ? Plusieurs bacheliers donnent leurs conseils pour une meilleure efficacité.

Les fiches de révisions. Chaque année, de nombreux élèves de terminale font ce choix pour préparer leur baccalauréat. Elles leur permettent de synthétiser leurs cours et de réviser plus efficacement. Pour Orientations, plusieurs bacheliers donnent leurs conseils pour une meilleure efficacité.

Des cours qui s'y prêtent plus que d'autres

Tout d'abord, dans quelles matières faire des fiches ? Sont-elles nécessaires pour chaque cours ? « Il ne faut pas se forcer à faire des fiches si l'on juge que cela n'est pas nécessaire, juge Kévin, diplômé d'un baccalauréat littéraire. Pour certains chapitres que l'on maîtrise vraiment bien, il n'y en a pas besoin. Une fiche ne doit pas être faite uniquement pour se donner bonne conscience, elle doit être utile, sinon, c'est une perte de temps », ajoute-t-il.

Tyfenn, diplômée d'un baccalauréat STMG, sélectionne dans un premier temps les cours « qui nécessitent des fiches. Pour certains, elles ne servent à rien car c'est une compréhension d'ensemble et aussi une réflexion personnelle le jour de l'examen, explique-t-elle. Lorsqu'il y a des dates, des événements marquants, des définitions, des notions importantes, là, elles sont nécessaires ».

Apprendre avant de « ficher »

Pour synthétiser un cours, mieux vaut le connaître au préalable. Pour Kévin, « ce qui est indispensable avant de pouvoir faire une fiche de révision était d'avoir déjà une bonne connaissance du cours. Du coup, cela nécessite au préalable une étape de révisions pour bien s'imprégner du sujet. Une fois le sujet cerné, nous avons le recul nécessaire pour faire ressortir les éléments importants, à ne pas manquer. »

Un avis approuvé par Tyfenn : « Je pense qu'il faut relire le cours dans sa globalité avant de préparer une fiche. Il est important d'avoir une vision d'ensemble avant de se lancer », explique-t-elle. Une méthode qu'applique également Océane, diplômée du bac ES en 2014. « En relisant le cours plusieurs fois, chapitre par chapitre, on intègre mieux l'information, les connexions se font plus rapidement et le tri est plus facile à faire », argue-t-elle.

« Clarté, organisation, hiérarchisation »

Une fiche de révisions doit donner un aspect plus précis des notions vues en cours. « L'important, c'est la clarté, l'organisation et la hiérarchisation, confie Kévin. Il faut insister sur la mise en page, la pagination, les jeux de couleurs, le gras, le souligné, etc. Ce qu'il faut, c'est essayer d'organiser le tout de façon logique. En histoire par exemple : il faut faire apparaître les causes, les conséquences, les dates clefs, les personnages clefs... », détaille-t-il.

Tyfenn explique que lorsqu'elle « fichait », cela pouvait également être pour retenir « des définitions, des événements marquants, des notions importantes. Il est également primordial d'y reprendre le plan du cours pour organiser les idées importantes. Il est aussi très intéressant de mettre en avant les détails qui peuvent avoir de l'importance pour la mémorisation : la taille de l'écriture par exemple », précise-t-elle. « Pour réviser le bac, je faisais aussi des frises chronologiques pour retenir les dates, poursuit-elle. J'effectuais des schémas ou des organigrammes. Cela m'a beaucoup aidée ».

Tous sont d'accord, les fiches aident dans les révisions. Néanmoins, « il est important de ne pas prendre les fiches des autres, et de les réaliser soi-même, chacun a sa façon de faire, sa propre logique », conclut Kévin.