A deux jours du début du bac, petit rappel des comportements obligatoires, autorisés et interdits pendant les épreuves. 

Ce qu'on DOIT faire

Apporter sa convocation et sa carte d'identité. Ces deux documents vous seront indispensables pour passer l'épreuve. Si toutefois votre carte d'identité a été perdue ou volée, vous devrez alors présenter le récépissé de la déclaration de perte ou de vol auprès d'un commissariat, ainsi qu'un autre document officiel avec photo (passeport, permis de conduire...). 

Et si, pendant le trajet vers le centre d'examen, vous réalisez que vous avez oublié votre carte et/ou votre convocation, surtout ne faites pas demi-tour. Expliquez votre cas à l'examinateur, qui vous laissera passer l'examen, non sans vous remonter les bretelles et vous sommer de rapporter ces mêmes pièces le plus tôt possible.

Ce qu'on PEUT faire

Utiliser une calculatrice. A l'unique condition qu'elle soit autorisée pendant l'épreuve. 

Aller aux toilettes. A partir d'une heure après le début de l'épreuve, les candidats peuvent demander à aller aux toilettes. Cependant, un seul lycéen pourra quitter la salle à la fois et sera accompagné d'un surveillant.

Ce qu'on ne DEVRAIT PAS faire...

...mais qui n'est pas interdit.

Arriver en retard. En dessous d'une heure de retard, les candidats seront autorisés à passer l'épreuve, mais sans bénéficier de temps supplémentaire. Au-delà d'une heure, ils seront considérés comme absents. Cette année, en raison des intempéries et des mouvements sociaux, la ministre de l'éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem a demandé aux centres d'examen de faire preuve de « bienveillance » à l'égard des retards justifiés.

Rater l'épreuve. Si, pour une raison légitime (maladie, accident...) vous ne pouvez pas passer l'épreuve, une session de remplacement se tient tous les ans en septembre. Dans ce cas, il est conseillé d'écrire rapidement au rectorat et d'envoyer des justificatifs (certificat médical...).

Bien évidemment, il est plus que conseillé d'arriver avant l'heure à chacune des épreuves !

Tricher. Bien entendu, toute tricherie ou tentative de tricherie sont interdites pendant les épreuves du bac. Sont considérés comme tel : Ce qu'on ne DOIT PAS faire

- Communiquer avec les autres candidats,
- Utiliser des brouillons ou documents non fournis par les examinateurs,
- Utiliser son smartphone ou un autre objet connecté (montres, lunettes, lecteur mp3...),
- Envoyer quelqu'un à sa place ou utiliser une fausse pièce d'identité.

Au-delà de l'épreuve en elle-même, diffuser les sujets d'examens, corrompre un examinateur ou produire un faux diplôme sont également passibles de sanctions. 

Selon la gravité de la tricherie (jeter un œil à la copie du voisin étant plus « pardonnable » que d'apporter ses fiches de révisions), les sanctions vont du simple blâme à l'interdiction de passer le bac et/ou de s'inscire dans un établissement public du supérieur pendant 5 ans, en passant par la privation de toute mention, quelle que soit votre note. 

Dans des cas plus extrêmes, comme l'utilisation d'une fausse pièce d'identité, les coupables risquent jusqu'à trois ans de prison et 9 000 euros d'amende. 

Pour résumer, afin que tout se passe pour le mieux, il est recommandé aux candidats au baccalauréat de se coucher tôt la veille de l'épreuve, sans se fatiguer dans des révisions de dernière minutes, afin d'arriver à l'heure aux épreuves, en possession de sa carte d'identité et de sa convocation. Et, bien sûr, de ne pas tricher !