Les diplômés d'un bac+3, qu'ils soient titulaires d'un Bachelor ou d'une licence, bénéficient d'une belle cote auprès des recruteurs. Leur insertion sur le marché du travail est d'ailleurs très bonne dans de nombreux domaines.

Bac+3 rime plus que jamais avec "emploi". En effet, les jeunes diplômés d'une licence professionnelle ou d'un Bachelor ont de plus en plus tendance à se lancer sur le marché du travail. La période actuelle est vraiment propice aux jeunes diplômés de bac+3. Les entreprises sont en effet friandes de ce type de profil, très opérationnel, qui demande des salaires moins élevés que les jeunes diplômés issus des grandes écoles", explique Dominique Balland, administrateur du Syntec Conseil en Recrutement et responsable d'un cabinet en région Rhône-Alpes.

La licence pro, calibrée pour travailler

Les recruteurs sont notamment en quête de diplômés titulaires de licences professionnelles. Ces derniers affichent un bon taux d'insertion professionnelle. Trois ans après l'obtention de ce diplôme, 92 % des diplômés occupent un emploi, et 80 % d'entre eux sont en CDI, selon la cinquième enquête nationale sur l'insertion professionnelle des diplômés de l'université, réalisée par par le ministère de l'Education nationale, entre décembre 2013 et avril 2014.

Le secret des licences professionnelles ? Ce cursus, créé il y a quinze ans et calibré pour une insertion rapide sur le marché du travail, repose sur un partenariat avec les entreprises, en général par le biais des chambres de commerce et d'industrie (CCI) ou des fédérations professionnelles. Pour qu'une formation soit créée, il faut donc qu'il y ait une vraie demande sur le marché du travail : une garantie pour les futurs diplômés ! On dénombre ainsi en France plus de 1 800 licences professionnelles spécialisées qui répondent à une demande du marché très spécifique.

Licence générale : direction concours

De son côté, la licence "générale" s'en sort plutôt bien. En effet, elle constitue un premier palier depuis la réforme LMD. Surtout, face aux problèmes d'insertion des étudiants, la formation a évolué, permettant bien entendu de continuer en Master ou, de plus en plus, de se lancer directement sur le marché du travail.

Si les diplômés ne connaissent pas le même succès que ceux de licence pro, la cohérence pédagogique garantit tout de même aux étudiants de bonnes perspectives d'insertion professionnelle, de l'ordre de 60 % en moyenne. Ce cursus, qui offre avant tout des perspectives de poursuite d'études en université, prépare relativement bien à certains concours (administration avec notamment les concours de catégorie A, enseignement...).

Le Bachelor est très apprécié des recruteurs

Les diplômés d'un Bachelor sont également très recherchés des entreprises, PME comme multinationales. Cette formation proposée par la plupart des écoles de commerce sont en effet très orientés vers l'international et les stages en entreprise, deux points positifs sur un curriculum vitae. Ces profils n'éprouvent donc guère de difficultés lorsqu'ils se lancent sur le marché de l'emploi.

Les diplômés de Bachelor et de licence professionnelle connaissent donc de très bons taux d'insertion professionnelle. Mais Caroline Hermet, ancienne directrice des programmes MS & Executive Education de Toulouse Business School et actuellement directrice du Bachelor International du Groupe Sup de Co La Rochelle, tient à repousser toute concurrence entre les deux formations.

"Il n'y a absolument pas de concurrence entre les diplômés de Bachelor et de licence professionnelle, que ce soit au niveau du recrutement ou des débouchés. Le premier dure en effet trois ans et porte sur un éventail de métiers relativement large, tandis que la licence pro se prépare en un an à l'université et forme à des métiers pour le moins ciblés", explique-t-elle.

Bancassurance recherche commerciaux bac+3

Certains secteurs embauchent particulièrement ces "middle managers", à commencer par les banques et les assurances. De nombreux diplômés Bachelor peuvent devenir chargés de clientèle dans les agences ou obtenir des postes administratifs.

De manière générale, la bancassurance recherche des commerciaux de niveau bac+3, et la demande en la matière est importante. Les conseillers commerciaux comme les chargés d'affaire sont ainsi très largement recrutés.

La distribution ouvre ses portes

La distribution recrute également ce type de profil pour occuper des postes de manager de rayon et de responsables achats. Il faut enfin noter que, dans certains domaines, tel que le marketing, il est parfois plus aisé de trouver un emploi d'assistant de niveau bac+3, puis de grimper les échelons, que de trouver un poste de niveau master.

Une offre de formation diversifiée

Sans oublier également, que de nombreux métiers du social, de la santé ou de l'architecture ont aussi leurs formations à bac+3, permettant, selon son profil, de compléter des études ou de commencer son apprentissage.

De nombreux secteurs ouvrent donc leurs portes aux diplômés bac+3.

Dernière mise à jour : 14 janvier 2015