Le Bulletin Officiel a publié ce jeudi les contours du "grand oral" du bac.

Destiné à évaluer l'éloquence des élèves, et spécifique à la réforme, cet examen se déroulera à la fin de l'année de terminale -à partir de 2021, donc - et se déroulera en trois temps.

Avant l'épreuve

L'élève disposera de 20 minutes pour préparer cette épreuve. Les deux mois de cours précédant cette épreuve seront ponctués de sessions d'entraînement et de révisions.

Déroulement de l'épreuve

Au début de l’examen, le candidat devra remettre une feuille signée par ses professeurs de spécialité au jury. Sur cette feuille, deux questions, qui auront été abordées au cours de l'année.

A partir du moment où le jury aura déterminé la question- sujet, le candidat disposera de 20 minutes de préparation.

Il devra ensuite, pendant cinq minutes et sans notes, développer cette question et y répondre. Le jury évaluera alors les capacités d'argumentation du candidat ainsi que son aisance à l’oral.

Après cela, le jury pourra lui poser des questions destinées à « l’amener à préciser et approfondir sa pensée ». Attention cependant ; d’autres questions plus larges peuvent suivre, portant sur «toute partie du programme du cycle terminal ».

A la fin de l'examen, les cinq dernières minutes seront dédiées à une discussion entre le jury et le candidat portant sur le projet d’orientation de ce dernier. Le(la) futur(e) bachelier(e) doit alors évoquer en quoi la préparation de ces deux questions durant l’année « éclaire son projet de poursuite d’études, voire son projet professionnel ». De son côté, le jury sera attentif à la capacité du candidat à « conduire et exprimer une réflexion personnelle témoignant de sa curiosité intellectuelle et de son aptitude à exprimer ses motivations ».

Spécificités

La première partie de l'oral se déroulera obligatoirement debout (sauf pour les élèves bénéficiant d'un "aménagement en cas de besoins spécifiques")

Pour les deux dernières parties de l'épreuve, l'élève pourra choisir de s'asseoir ou bien de rester debout.

A savoir également, les deux premières parties de l'oral pourront se dérouler dans la langue vivante étudiée si le candidat a suivi la spécialité « langues, littératures et cultures étrangères et régionales ».

Notation

L'épreuve sera notée sur 20 points.

Son coefficient sera de 10 en filière générale, de 14 en voie technologique.

Le jury va faire attention à la solidité des connaissances, à la capacité d'argumenter et à relier les savoirs, à l'esprit critique, l'expression, la clarté des propos, l'engagement dans la parole, la force de conviction.

Le grand oral fait partie des cinq épreuves finales (avec la philosophie, la spécialité de première et les deux spécialités de terminale), qui comptent pour 60 % de la note. Le reste est composé des épreuves communes de contrôle continu (E3C) et des bulletins scolaires.