Pas facile de s'y retrouver dans la multiplicité des diplômes et des spécialités de niveau bac+2/3. Pour y remédier, Orientations vous dévoile les formations affichant les meilleurs taux d'insertion dans les secteurs d'activité qui devraient recruter ces profils particulièrement convoités cette année.

Attention, les chiffres suivants peuvent donner le tournis, notamment aux étudiants. En France, on dénombre actuellement près de 150 spécialités en BTS, 24 spécialités en DUT comportant chacune de nombreuses options, et plus de 1 800 licences professionnelles !

Si les études de l'OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Économiques) affirment que détenir un diplôme de l'enseignement supérieur reste le meilleur moyen d'échapper au chômage et d'obtenir les meilleurs emplois, encore faut-il faire le bon choix. Car certains étudiants de niveau bac+2/3 sont repérés par les employeurs avant même la fin de leurs études, tandis que d'autres, disposant d'un plus gros bagage, mettent plus de temps pour intégrer le marché de l'emploi une fois diplômés. Tout dépend de la formation choisie et du secteur d'activité pour lequel vous optez.

Banque et assurance : les BTS et les DUT sont cotés

En embauchant 15 000 personnes par an, les banques font partie des premiers recruteurs français. Depuis une dizaine d'années, le secteur se soucie notamment de renouveler sa pyramide des âges, et recrute énormément de jeunes diplômés de niveau bac+2/3. "Les BTS, les diplômes universitaires et les licences suscitent un réel engouement depuis cinq ans", précise Catherine Jovenel, responsable des relations avec les universités au Centre de Formation de la Profession Bancaire (CFPB).

La tendance va dans le même sens du côté de l'assurance. "Les BTS notamment, correspondent bien à l'attente des entreprises ", souligne Dominique Cauvin, directrice générale adjointe de l'Institut de formation de la profession de l'assurance (Ifpass).

Les 3 diplômes qui donnent du travail dans la bancassurance : BTS banque et DUT Techniques de commercialisation et Licence professionnelle Assurance, banque, finance...

Commerce : la prédominance du bachelor

En période de crise, les entreprises ont besoin de commerciaux pour gagner des parts de marché. Si les jeunes diplômés de BTS ou DUT sont toujours autant recherchés, ils sont de plus en plus souvent devancés par ceux ayant un bachelor. "La crise n'est pas étrangère à ce nouvel engouement des entreprises, qui recherchent de plus en plus de profils bac+3", constate Guy Gascoin, directeur de l'Ecole Atlantique de commerce.

"Le bachelor combine des connaissances académiques et des formations professionnalisantes. L'une de ses forces réside dans le fait que ce diplôme fait rapidement le lien avec l'entreprise", complète Stéphan Bourcieu, directeur de l'ESC Dijon.

Les 3 diplômes qui donnent du travail dans le commerce : BTS et DUT commerciaux pour les bac+2 et bachelors des écoles supérieure de commerce (ESC) ou des écoles de gestion et de commerce (EGC) pour les bac+3...

Comptabilité : attirer les jeunes diplômés

Les métiers de la comptabilité traversent tous les secteurs, toutes les entreprises, et sont la clé de voûte de toute activité économique. Voilà pourquoi le secteur de la finance et de la comptabilité compte créer entre 60 et 80 000 postes entre 2010 et 2020. "Après une année 2011 très dure pour le recrutement de profils comptables, ça a bien repris en 2012 et cela devrait continuer", estime Johann Van Nieuwenhuyse, directeur senior chez Michael Page.

Les 3 diplômes qui donnent du travail dans la comptabilité : BTS comptabilité-gestion, DUT gestion des entreprises et des administrations, licence pro gestion de paie.

Hôtellerie-restauration-tourisme : l'alternance est tendance

L'hôtellerie-restauration-tourisme concentre aujourd'hui plus de 900 000 salariés. Ces trois secteurs d'activité présentent des perspectives de recrutement très importantes, derrière lesquelles se cache une immense variété de métiers. "Nous formons depuis peu des BTS à nos métiers de maître d'hôtel ou de chef de partie", explique Catherine Augereau-Leloup, directrice emploi et formation du groupe Flo. Les formations possibles pour accéder à ces postes sont ainsi très variées, et l'alternance est particulièrement appréciée.

Les diplômes qui donnent du travail dans l'hôtellerie-restauration-tourisme : BTS hôtellerie-restauration, licence professionnelle hôtellerie et tourisme...

Informatique et numérique : les bienfaits d'une spécialisation

Le secteur de l'informatique est dynamique. Syntec Numérique prévoit ainsi plus de 36 000 créations d'emplois dans le numérique d'ici 2018. Pour accroître ses chances d'insertion, il ne faut pas hésiter à se spécialiser, en misant par exemple sur le web ou la sécurité grâce aux divers BTS ou DUT disponibles. Le secteur est extrêmement porteur et propose de nouveaux métiers qui ajoutent une couche de sécurité.

A ce titre, les professions liées à Internet et ai mobile ont également explosé. « Quels que soient les secteurs, les relais de croissance sont sur mobile », estime Jean Mariotte, fondateur de l'agence de communication créative digitale Smart&Geek. Il y a beaucoup de métiers... les développeurs mobiles ont un emploi assuré. Les métiers de webdesigner et de chef de projet recrutent également ».

Les 3 diplômes qui donnent du travail dans l'informatique : BTS maintenance industrielle, DUT génie industriel et maintenance, licence professionnelle Electronique informatique Industrielle.

L'industrie déplie le tapis rouge pour les bac+2/3

Bien souvent menacée, l'industrie continue pourtant de recruter, notamment des jeunes diplômés de niveau bac+2/3. "Au cours des prochaines années, le secteur industriel va procéder à plus de 100 000 recrutements par an, dont près de 20 000 techniciens", souligne Françoise Diard, responsable de l'Observatoire de la Métallurgie. L'industrie constitue donc un véritable tremplin pour ces profils d'autant plus que les entreprises manquent encore de candidats de niveau bac+2/3.

Les 3 diplômes qui donnent du travail dans l'industrie : DUT génie industriel et maintenance, génie électrique et informatique, BTS maintenance industrielle.

Dernière mise à jour : 14 janvier 2015