L'épreuve tant redoutée de philosophie ouvre chaque année le bal du bac. Que vous soyez scientifique, littéraire ou économiste, il faudra nécessairement passer par cette étape pour obtenir le fameux examen ! Dur labeur ? Pas si sûr si tant est que vous suivez nos 10 bons conseils pour grappiller des points et, pourquoi pas, vous en sortir haut la main !

Une bonne gestion du temps et la tenue d'une copie claire et lisible sont deux manières évidentes de gagner des points ou, du moins, d'éviter d'en perdre. L'épreuve de philosophie nécessite également d'être structuré et de faire preuve d'une grande concentration afin de pouvoir mobiliser au mieux ses connaissances et ne surtout pas faire de hors-sujet.

Concentrez-vous

L'épreuve de philosophie ne doit certainement pas être une séance de dessin. Dès la première minute de l'épreuve, la meilleure manière de gagner du temps est d'immédiatement vous lancer sur l'épreuve, de bien lire et d'analyser les sujets proposés. Il faut être capable de faire abstraction de tout ce qu'il y a autour de vous pour mobiliser au mieux votre mémoire, et éviter immédiatement un possible hors sujet.

Ne négligez pas votre brouillon 

Sur un total de 4 heures, près de la moitié de cette durée doit être consacrée au brouillon. Mobiliser toutes vos connaissances sur le sujet proposé et ne passer sur aucun concept. Le brouillon est, certes, votre première ébauche, mais accordez-y un maximum de clarté et d'ordre. Vous serez ainsi beaucoup plus efficace au moment de la rédaction de votre devoir.

Dégagez une problématique

Qu'il s'agisse du commentaire ou de la dissertation, il faut absolument déterminer une problématique. Alors, quitte à passer 30 minutes dessus, autant chercher une bonne problématique pour  avoir un fil conducteur à suivre et préparer la structure de votre devoir.

Faites ressortir la thèse

Montrez à votre correcteur que vous avez essayé de trouver une thèse abordée durant l'année. Qu'elle soit dégagée du texte dans le cas d'un commentaire ou qu'elle provienne de vous, si vous choisissez la dissertation, le simple fait de faire la démarche peut vous être bénéfique...

Soignez votre copie

Choisissez une encre bleue ou noire et tenez-vous en jusqu'au point final. Votre correcteur n'appréciera pas des changements de couleurs, des soulignages colorés et autre trace trop grossière de "blanc". Sautez des lignes et aérez votre copie. Cela ne pourra que vous avantager au moment de la correction et de la notation. Inutile de rappeler que les fautes d'orthographe et de ponctuation sont également à bannir !

Relisez plusieurs fois

Le commentaire de texte fait souvent peur. Et pour cause : on ne doit le choisir que lorsque l'on connaît l'auteur. Pour autant, attention aux contresens : certains philosophes traitent du même concept mais différemment... Dans le cas de la dissertation, l'intitulé du sujet doit être réécrit et décomposé pour n'oublier aucun concept.

Développez des concepts

Vous ne pourrez développer une pensée philosophique que si vous maîtrisez les principaux concepts. Mais attention : le concept est à remettre dans son contexte. Soyez donc précis !

Structurez vos idées

La dissertation sera découpée de préférence en 3 parties, et le commentaire doit, lui, se tenir à la même structure que le texte. Votre expression doit rester claire et limpide. Faites en sorte que le correcteur ne se demande jamais ce que vous avez voulu dire.

Soyez critique

Il est nécessaire que vous fassiez preuve d'analyse et de synthèse afin de peser le pour et le contre. Mais attention : il ne s'agit pas de contredire l'auteur ou de s'aventurer dans des jugements négatifs, mais simplement d'exposer des hypothèses de réponses. 

N'oubliez pas la conclusion

Dès le début de l'épreuve, il sera ingénieux de faire l'introduction voire même la conclusion. Cela évitera non seulement d'être déstructuré, mais également de rendre votre devoir inachevé. Quelle impression désagréable pour un professeur de voir que vous n'avez pas su gérer vos 4 heures !

Faire preuve d'audace

Un devoir original est d'autant plus attrayant pour un professeur de philosophie et vous fera automatiquement gagner quelques points. Abordez le problème comme il vous vient à l'esprit, sans automatiquement rabâcher le cours. Attention tout de même : faire preuve d'audace ne signifie pas rendre un devoir du type "le courage c'est ça" et rendre une page blanche. Cet usage appartient à la mythologie des cancres et ne vous permettra en aucun cas d'avoir une très bonne note. Le mieux que vous obtiendrez sera d'irriter votre correcteur...